Interviews

18/11/10

Jeudi 18 Novembre 2010

1. Andry Rajoelina sévère contre la désinformation

2. Violences à Mamory Ivato par les trois mouvances

3. Ivato et ses environs surveillés par le GSIS

4. Remontée progressive des résultats du scrutin

5. Départ ce jour des observateurs européens

6. Le OUI se démarque dans les régions

7. Médecins chinois installés officiellement à Mahitsy

Durant le dépouillement des résultats au bureau de vote d’Ambatobe, Andry Rajoelina a été interrogé par la presse concernant le « coup d’Etat » du comité militaire. Ferme dans ses propos, le Président de la Transition a déclaré qu’il s’agit d’actes de perturbation. « Le temps n’est pas au désordre, a-t-il indiqué, la priorité est de marcher vers la quatrième république ». La presse internationale avait relayé le « scoop » très rapidement n’a pas été apprécié par Andry Rajoelina. A la demande de s’exprimer en français après la déclaration –entièrement en malgache- Andry Rajoelina a répondu simplement : « Ne déformez pas, ne déformez plus les informations concernant Madagascar ! »

>Violences à Mamory Ivato par les trois mouvances
De nouveau du désordre hier de la part des partisans des trois anciens présidents. Ils se sont rendus petit à petit aux alentours de la Base Aéronavale d’Ivato (BANI), puis ont érigé des barrages faits de pierres (genre pavés) et de pneus au milieu de la chaussée. Certains d’entre eux secouaient des panneaux publicitaires pour les utiliser durant leur manifestation. Ce regroupement faisait suite à l’appel lancé par le « comité militaire » dirigé par le Général Raoelina. L’attroupement a été dispersé par les forces de l’ordre.

>L’aéroport d’Ivato et ses environs surveillés par le GSIS
Les éléments du GSIS, -Groupe de Surveillance et d’Intervention Spéciale-, issu de la Gendarmerie Nationale se charge de la sécurité de l’aéroport d’Ivato et de ses environs. Cette troupe d’élite avait récemment effectué des démonstrations à la Bibliothèque nationale à l’occasion de la semaine de la Gendarmerie. Le GSIS collabore avec le Régiment RFI dans les rondes et patrouilles qu’ils effectuent.

>Remontée progressive des résultats du scrutin
Des quatre coins de Madagascar, les résultats du référendum d’hier sont collectés progressivement. L’acheminement des procès – verbaux des 18.000 et quelques bureaux de vote disséminés dans le pays requière du temps, certaines zones étant particulièrement difficiles d’accès. Ce matin, à huit heures, la CENI –Commission Electorale Nationale Indépendante- affichait, en les regroupant par les anciennes six provinces, les résultats région par région. Les résultats dans l’île provenant de 930 bureaux de vote donnaient 226.821 voix pour le OUI contre 83.495 voix en faveur du NON, le taux de participation global étant de 48,05%. Ces données sont mises à jour toutes les trois heures selon les informations de Hery Rakotomanana, Président de la CENI.

>Départ ce jour des observateurs européens
La délégation d’observateurs européens, composée de parlementaires belges et de français, quitte Madagascar ce jour. Leur mission s’est déroulée dans des bureaux de vote d’Antananarivo et aussi à Mahajanga. Invités par la CENI –Commission Electorale Nationale Indépendante- puis venus dans notre pays sans mandat officiel de leurs institutions respectives, ces élus vont toutefois transmettre à leurs homologues le résultat de leur observation. Ils se sont par ailleurs déclarés satisfaits par leur mission.

>Le OUI se démarque dans les régions
Avec des écarts de 2.000, 3400, parfois plus de 10.000 voix avec les résultats obtenus par le NON, le OUI caracole dans certains bureaux de vote des régions. Le OUI atteint facilement 81% des suffrages exprimés par exemple à Nosy Be Hellville en obtenant 4.560 voix contre 1.125 pour le NON, d’après les résultats de 17 bureaux de vote sur 44. On note également cet écart dans le district de Fandriana dans l’Amoron’i Mania, où sur 302 bureaux de vote, 174 ont donné le OUI vainqueur avec 13.717 voix pour seulement 5.403 voix pour le NON. Néanmoins, ces résultats ont enregistré 1.210 blancs et nuls.

>Les médecins chinois installés officiellement à Mahitsy
Après Vatomandry, c’est dans l’hôpital de Mahitsy ce matin que le Ministre de la Santé, le Médecin Général Rajaonarison Pascal Jacques, a présenté officiellement la 18ème promotion des médecins chinois qui vont y travailler pour deux ans. Cette nouvelle équipe comporte une douzaine de professionnels de la santé, comptant des chirurgiens, anesthésistes, pharmaciens, etc. s, Antananarivo, Mahajanga, bureaux, vote, régions, OUI, NON, Nosy Be Hellville, Fandriana, Amoron’i Mania, médecins, chinois, Mahitsy, ministre, santé, Rajaonarison Pascal Jacques, chirurgiens, pharmaciens,


>Andry Rajoelina sévère contre la désinformation
Durant le dépouillement des résultats au bureau de vote d’Ambatobe, Andry Rajoelina a été interrogé par la presse concernant le « coup d’Etat » du comité militaire. Ferme dans ses propos, le Président de la Transition a déclaré qu’il s’agit d’actes de perturbation. « Le temps n’est pas au désordre, a-t-il indiqué, la priorité est de marcher vers la quatrième république ». La presse internationale avait relayé le « scoop » très rapidement n’a pas été apprécié par Andry Rajoelina. A la demande de s’exprimer en français après la déclaration –entièrement en malgache- Andry Rajoelina a répondu simplement : « Ne déformez pas, ne déformez plus les informations concernant Madagascar ! »

>Violences à Mamory Ivato par les trois mouvances
De nouveau du désordre hier de la part des partisans des trois anciens présidents. Ils se sont rendus petit à petit aux alentours de la Base Aéronavale d’Ivato (BANI), puis ont érigé des barrages faits de pierres (genre pavés) et de pneus au milieu de la chaussée. Certains d’entre eux secouaient des panneaux publicitaires pour les utiliser durant leur manifestation. Ce regroupement faisait suite à l’appel lancé par le « comité militaire » dirigé par le Général Raoelina. L’attroupement a été dispersé par les forces de l’ordre.

>L’aéroport d’Ivato et ses environs surveillés par le GSIS
Les éléments du GSIS, -Groupe de Surveillance et d’Intervention Spéciale-, issu de la Gendarmerie Nationale se charge de la sécurité de l’aéroport d’Ivato et de ses environs. Cette troupe d’élite avait récemment effectué des démonstrations à la Bibliothèque nationale à l’occasion de la semaine de la Gendarmerie. Le GSIS collabore avec le Régiment RFI dans les rondes et patrouilles qu’ils effectuent.

>Remontée progressive des résultats du scrutin
Des quatre coins de Madagascar, les résultats du référendum d’hier sont collectés progressivement. L’acheminement des procès – verbaux des 18.000 et quelques bureaux de vote disséminés dans le pays requière du temps, certaines zones étant particulièrement difficiles d’accès. Ce matin, à huit heures, la CENI –Commission Electorale Nationale Indépendante- affichait, en les regroupant par les anciennes six provinces, les résultats région par région. Les résultats dans l’île provenant de 930 bureaux de vote donnaient 226.821 voix pour le OUI contre 83.495 voix en faveur du NON, le taux de participation global étant de 48,05%. Ces données sont mises à jour toutes les trois heures selon les informations de Hery Rakotomanana, Président de la CENI.

>Départ ce jour des observateurs européens
La délégation d’observateurs européens, composée de parlementaires belges et de français, quitte Madagascar ce jour. Leur mission s’est déroulée dans des bureaux de vote d’Antananarivo et aussi à Mahajanga. Invités par la CENI –Commission Electorale Nationale Indépendante- puis venus dans notre pays sans mandat officiel de leurs institutions respectives, ces élus vont toutefois transmettre à leurs homologues le résultat de leur observation. Ils se sont par ailleurs déclarés satisfaits par leur mission.

>Le OUI se démarque dans les régions
Avec des écarts de 2.000, 3400, parfois plus de 10.000 voix avec les résultats obtenus par le NON, le OUI caracole dans certains bureaux de vote des régions. Le OUI atteint facilement 81% des suffrages exprimés par exemple à Nosy Be Hellville en obtenant 4.560 voix contre 1.125 pour le NON, d’après les résultats de 17 bureaux de vote sur 44. On note également cet écart dans le district de Fandriana dans l’Amoron’i Mania, où sur 302 bureaux de vote, 174 ont donné le OUI vainqueur avec 13.717 voix pour seulement 5.403 voix pour le NON. Néanmoins, ces résultats ont enregistré 1.210 blancs et nuls.

>Les médecins chinois installés officiellement à Mahitsy
Après Vatomandry, c’est dans l’hôpital de Mahitsy ce matin que le Ministre de la Santé, le Médecin Général Rajaonarison Pascal Jacques, a présenté officiellement la 18ème promotion des médecins chinois qui vont y travailler pour deux ans. Cette nouvelle équipe comporte une douzaine de professionnels de la santé, comptant des chirurgiens, anesthésistes, pharmaciens, etc.
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar