Alerte Infos

273 tortues saisies à Ivato

Jeudi 21 Mars 2013

273 tortues saisies à Ivato
Antananarivo, Madagascar - Le trafic de tortues est encore loin d’être maîtrisé à Madagascar et risque de nuire à l’image du pays en matière de conservation de la biodiversité en général. (source : orange.mg)

A l’aéroport d’Ivato, hier, un Malgache a été interpellé pour trafic de 273 tortues radiées connues sous le nom de Sokake qui ont été saisies à l’issue d’une contre-fouille effectuée par des éléments de la douane de l’aéroport et de la gendarmerie, en partenariat avec l’alliance Voahary gasy (AVG).

L’évènement s’est produit hier vers 11h30 quand les éléments de la compagnie de la gendarmerie d’Ivato aéroport sont intervenus suite à l’intervention de l’AVG qui a transmis les informations sur l’existence d’une personne soupçonnée de trafic de tortues cachées dans ses bagages. Selon les explications du chef d’escadron Andrianjatovo, le trafic concerne 273 tortues radiées appelées Sokake (Astrochelys radiata), dont une est morte, qui ont été cachées dans deux valises d’une contenance de 23 kilos chacune, soit au total 46 kilos. Or, le droit du passager malgache originaire de Toliara est fixé à 30 kilos pour pouvoir prendre le vol de Kenya Airways à destination de Dar-es-Salam (Tanzanie) via Nairobi. Ce qui veut dire qu’il y avait un surplus de 16 kilos et, le plus étonnant, les frais ont été payés à l’avance auprès de l’agence de voyage.

Ce n’est pas tout. Ces deux valises sont passées par le circuit de fouille douanière normal de l’aéroport allant de l’enregistrement des bagages en passant par le scanner avant l’embarquement vers la soute. Mais la contre-fouille des bagages s’est avérée indispensable à partir du moment où l’AVG a transmis les informations à la gendarmerie pour savoir plus sur le contenu des bagages du passager. Et l’intervention a porté ses fruits car les tortues ont été bel et bien cachées dans deux valises, très serrées les unes contre les autres et enveloppées dans des vêtements et tissus. Pour le moment, l’enquête douanière est en cours et sera suivie d’une enquête judiciaire. Quant au passager, il est placé en garde à vue jusqu’à ce que l’affaire soit élucidée.

Deux trafics en une semaine

A première vue, l’état de santé des tortues saisies semble très critique et préoccupant après avoir été confinées pendant plusieurs jours dans les deux valises. L’Alliance pour la survie des tortues et Durell wildlife conservation society ont tout de suite pris la décision de prendre en charge leur mise en quarantaine avant leur rapatriement vers le site naturel qu’est le plateau Mahafaly, dans la région Sud-Ouest de l’île. En attendant, l’AVG ne cesse de sensibiliser les citoyens responsables sur la dénonciation des actes illicites avérés.

En l’espace d’une semaine, au total, 642 tortues ont fait l’objet d’un trafic et ont été saisies aux aéroports de Thaïlande, le 15 mars dernier, et d’Ivato hier. «Il s’agit d’actes illégaux et illicites conformément à l’Annexe I de la convention internationale sur la commercialisation des espèces ou Cites. En fait, les tortues radiées font partie des six espèces menacées d’extinction et interdites du commerce international sauf lorsque l’importation est faite à des fins de recherche scientifique», a bien précisé le coordonnateur national de l’AVG, Andry Randriamanga. Et le premier responsable de rappeler que la saison des pluies, d’octobre en avril, constitue la période propice au trafic car les tortues sortent de leur hibernation et sont faciles à attraper. Tout cela, sans négliger la période des fêtes à laquelle les viandes de tortues sont les plus prisées. De mars à novembre 2012, au total 986 unités de tortues ont fait l’objet de trafic, dont les Sokake et Angononoka sont les plus touchées.

Bref, le trafic de tortues ne date pas d’hier et mérite la prise de responsabilité de tout un chacun et des acteurs concernés. Pour l’AVG, sa mission consiste à développer la culture de dénonciation et à mettre en place un système d’information en vue de contribuer à l’éradication du trafic des espèces de la flore et de la faune. Mais il reste encore beaucoup à faire…

Noro Niaina




N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar