Alerte Infos

30 passagers d’Air Madagascar bloqués à Gillot depuis dimanche

Mercredi 7 Mai 2014

Une fois de plus, Air Madagascar a laissé au sol trente passagers parmi lesquels de nombreux touristes en correspondance depuis la métropole.

Ils devaient embarquer dimanche dernier sur un ATR72 assurant le vol MD195 à destination de l’île Sainte-Marie et Tamatave. L’un d’eux raconte : "Nous devions décoller à 13h40. Nous sommes restés six heures en salle d’embarquement à l’aéroport Réunion - Roland-Garros sans aucune information. On a fini par nous dire que l’avion arriverait à 20h puis on nous a annoncé que le vol était annulé. Air Madagascar voulait nous laisser sous douane. Devant nos protestations, ils nous ont laissé ressortir et récupérer nos bagages enregistrés".

Les trente passagers sont hébergés dans un hôtel dionysien avec pour consigne de revenir hier matin pour un départ fixé à 9h45. "Ils ont commencé à nous raconter que les conditions météorologiques n’étaient pas bonnes à l’île Sainte-Marie. Nous avons appelé des gens sur place. Ils nous ont dit qu’il faisait beau. Puis ils ont reconnu que l’ATR72 était en panne, qu’il avait été réparé mais qu’ils n’arrivaient pas à joindre le constructeur pour certifier la réparation".

Hier matin, devant l’agence d’Air Madagascar à l’aéroport Réunion - Roland-Garros, le ton est rapidement monté. Arrivée en urgence, Sandra Rabaritsialonina, directrice régionale, n’est pas parvenue à convaincre les passagers en colère. "L’ATR72 n’est pas opérationnel. Nous vous proposons de prendre le vol de 14h10, Diego-Suarez - Nosy Be, Antananarivo. Demain, nous vous acheminerons à Sainte-Marie au départ d’Ivato. Il n’est pas possible de se poser à Sainte-Marie après le coucher du soleil. Ceux qui refusent cette solution peuvent se faire rembourser leurs billets".

Habitués pour certains d’entre eux aux méthodes d’Air Madagascar, les passagers ne s’en laissent pas compter. "Vous voulez nous envoyer à Ivato parce que là-bas, si l’on proteste, on est aussitôt embarqué par la police. Rien ne nous assure que demain il y aura bien un vol pour Sainte-Marie. Qui nous remboursera nos nuits d’hôtel perdues ? Depuis dimanche, vous nous avez trop raconté d’histoires. Nous n’avons plus confiance".

Finalement, une partie des passagers accepte à leurs risques et périls de passer par Ivato, les autres plus prudents optent pour le remboursement immédiat du billet avec d’hypothétiques dédommagements à venir. Une fois de plus l’image d’Air Madagascar en a pris un coup. À se demander comment la compagnie réussit encore à attirer des passagers autres que ses nationaux.

(Source : http://www.clicanoo.re/ )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar