Alerte Infos

94% des lémuriens malgaches menacés

Lundi 12 Janvier 2015

Lémuriens de Madagascar. / www.madaplus.info
Lémuriens de Madagascar. / www.madaplus.info
En plus d’un problème de foyer, les lémuriens sont quotidiennement confrontés à différentes pressions. Les détails avec le secrétaire général du Groupe d’étude et de recherche sur les primates (Gerp) de Madagascar.

Les lémuriens de Madagascar sont en voie de disparition et le Gerp ne baisse pas les bras dans sa lutte pour assurer leur protection ainsi que améliorer leurs moyens de subsistance. Interrogé par le journal Les Nouvelles, le Pr Jonah Ratsimbazafy, secrétaire général du Gerp a fait le point sur la situation. "La destruction des forêts où vivent ces primates se poursuit", a-t-il indiqué ajoutant qu’il n’y avait aucune évolution positive de la situation et même que la situation et les dégâts ont pris de l’ampleur dans toute l’île. D’autant plus que l’exploitation illicite de bois de rose et de bois précieux renforce la précarité de ces primates.

Tant que certain laxisme persiste dans l’application des sanctions, l’intervention des protecteurs de l’environnement s’avère difficile dans ces conditions", a souligné le secrétaire général du Gerp répondant à la question d’une éventuelle disparition des lémuriens malgaches. Sur le même sujet, le Pr Ratsimbazafy de déplorer "94% des espèces qui existent aujourd’hui risquent de disparaître car il reste moins de 10% de la forêt originelle comme habitat" sachant que les lémuriens malgaches représentent 20% des primates du monde avec 105 espèces. Outre cette perte d’habitat, les pressions qu’ils subissent au quotidien ne font qu’aggraver leur situation.

Campus Universitaire d'Ankatso, là où est situé le siège social du Le Groupe d’étude et de recherche sur les primates de Madagascar. / www.madaplus.info
Campus Universitaire d'Ankatso, là où est situé le siège social du Le Groupe d’étude et de recherche sur les primates de Madagascar. / www.madaplus.info
Pour endiguer ce phénomène, le Gerp a proposé une solution rapportée par son secrétaire général. "Pour le Gerp, le fait d’organiser le festival des lémuriens pour la première fois dans le pays constitue un pas en avant pour renforcer la conservation des lémuriens", a-t-il avancé tout en regrettant que les autorités n’aient pas profité de la situation.

Néanmoins, rien n’est perdu pour le moment et des projets sont en cours pour sauver les lémuriens malgaches. "Des projets ont vu le jour en ce début de la nouvelle année, à savoir la publication d’un nouveau timbre à l’effigie d’une espèce de lémurien Prophithecus candidus, par Paositra Malagasy (ndlr : poste malgache) et qui sera lancé le 15 janvier prochain", a confié le Pr Jonah Ratsimbazafy. La réalisation d’un atlas des lémuriens qui sera disponible sur Internet à compter de ce mois de janvier figure également dans les projets du Gerp. Enfin, les membres de ce groupe d’étude espèrent découvrir de nouvelles espèces cette année.

Source : linfo.re
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar