Alerte Infos

A Antananarivo plus de 65 % des jeunes sont déscolarisés et sans emploi

Mardi 12 Juin 2012

A Antananarivo plus de 65 % des jeunes sont déscolarisés et sans emploi
Le projet « cross de quartiers » a été inscrit au programme « mobilisation insertion jeunes » par le SCAC (Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France) en liaison avec la ville urbaine d’Antananarivo. (source : lequotidien.re)

Ce n’était pas « la petite promenade dominicale » sans pour autant démériter, mais un véritable plan de bataille.

La structure d’organisation comportait trois phases : la localité ou le Fokontany, l’arrondissement, et l’inter-arrondissement, système qui permettait de mettre en valeur la performance individuelle et l’esprit d’équipe. Ce programme a été présenté au comité directeur du PAIQ (Programme d’action aux initiatives de quartiers) et à la primature.

Les associations formées à l’exemple du rugby (le rugby école de la vie) contribuaient ainsi aux activités du quartier et d’une certaine manière à la lutte contre la délinquance. Au total, c’est un vaste mouvement de solidarité qui s’est formé contre l’oisiveté des jeunes, le combat contre la drogue et le chômage. Cela représente une participation de plus de 35 000 jeunes de moins de 18 ans sur les trois étapes du programme. Plus tard un jeune nous dira : « J’ai appris à connaître mon quartier, mes habitudes de vie et à m’intégrer aux gamins de mon âge ». Et de poursuivre : « Nous avons créé de véritables petits îlots d’entraînement dans notre circonscription ». Ce jeune est devenu champion national !

La presse malgache citait en gros titre : « C’est un mariage d’amour entre le SCAC et le fonds national de promotion » et poursuivait en affirmant que « le résultat d’une telle conjugaison d’effort était tout simplement fabuleux ».

Tous les dimanches matins les quartiers de la ville étaient envahis de petits coureurs aux pieds nus. Le célèbre caricaturiste du journal l’Express titrait : « Les manifestations de rue remportent plus de succès dans les cross de quartiers que les défilés politiques » ! Il est vrai que voir débouler 1 500 jeunes par quartier sur les pavés de la capitale cela ne peut pas passer inaperçu.

Sur la route c’était la trêve, il n’y avait aucune manifestation d’impatience de la part des automobilistes qui participaient à la fête. Au passage devant l’église, on a même vu Monsieur le curé applaudir le raz-de-marée des jeunes. C’est vrai qu’au-delà de la simple compétition sportive, toute l’activité économique du quartier est concernée. Les commerçants augmentent leur chiffre d’affaires, la municipalité participe à l’animation des jeunes et les parents viennent encourager leurs enfants.

Dans le 2e arrondissement de Tana, le départ est donné sur le boulevard des Saucisses, se poursuit dans la rue des Bijoutiers, et se termine dans la zone industrielle. C’est une véritable main tendue au bon voisinage !

Quel régal de les voir tous ensemble les voir danser, courir, chanter : vivement dimanche !

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar