Alerte Infos

A la Une : Madagascar à l’honneur à l’Union africaine

Vendredi 31 Janvier 2014

La Grande île « retrouve sa place dans le concert des Nations », se réjouit Madagascar Tribune, qui salue la présence de la délégation malgache à ce sommet.

Le journal y voit le signe « précurseur d’une reprise des relations internationales multiformes dont le pays a besoin pour relancer son développement ».
C’est une « victoire pour le peuple malgache », a dit le tout nouveau président élu de Madagascar, dont l’élection « a été saluée solennellement par les participants au 22e sommet de l'UA », rapporte en écho Afriquinfos.

Mais au-delà de Madagascar, en Afrique de l’Ouest, le journal Le Pays continue de critiquer ce vingt-deuxième sommet de l’Union africaine, dénonçant cette fois-ci un « rendez-vous des incohérences ». Du fait de l’absence du président Blaise Compaoré d’abord. « Pour un événement, c’en est véritablement un », souligne le quotidien. Mais il y a deux autres faits « troublants et incohérents » qui caractérisent ce sommet, ajoute Le Pays. Tout d’abord la nature « inconstitutionnelle et putschiste » du régime en place au Caire qui le « disqualifie » pour prendre part à un sommet de l’UA. En second lieu, « l’incapacité de l’Afrique » à rendre opérationnelle la force d’intervention rapide panafricaine, complète le confrère ouagalais, qui conclut : « Sacrée Afrique ! Qu’as-tu fait des riches enseignements que Kwame N’krumah, un des membres fondateurs de l’UA, a laissés à la postérité ? ».

Sommet de l’UA : j’ai fait un rêve...

On se souvient que lors du conseil Paix et Sécurité, le président guinéen Alpha Condé avait appuyé la demande de Catherine Samba-Panza d’un déploiement d’une force de maintien de la paix en Centrafrique. Et bien la presse revient sur le sujet.

Et il y a de quoi puisque, hier matin, retournement de situation, quand le ministre des Affaires étrangères de la Guinée, François Fall a déclaré que son président s’était en fait exprimé au nom de son pays et non de l’UA. « Ce qui est tout de même très troublant, souligne, à Abidjan le quotidien Le Démocrate, car c’est en qualité de président du Conseil de paix et de sécurité qu’Alpha Condé s’exprimait pourtant bien jeudi soir. C’est en tous les cas, ce qui était inscrit sur l’écriteau, devant son micro ». En conséquence, le confrère ivoirien se demande s’il s’agit d’ « un cafouillage, une erreur, un rétropédalage ? Cela mérite clarification », lance Le Démocrate...

Et puis ce conseil Paix et Sécurité avait demandé à l’Afrique du Sud et à l’Angola d’envoyer des troupes en Centrafrique. Mais la ministre sud-africaine de la Défense lui a opposé une fin de non-recevoir, arguant que son pays n’avait « pas d’avion pour transporter les troupes de maintien de la paix » en République centrafricaine, relève le journal sud-africain The Star.

A propos de l’Afrique du Sud, le sommet a rendu hommage à Nelson Mandela en baptisant la grande salle des conférences du siège de l’UA de son nom. La présidente de la Commission de l’Union africaine, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma a fait un « rêve pour les cinquante ans à venir ». Un discours qui a tellement plu au site Rewmi.com que ce confrère sénégalais sur Internet s’est empressé de mettre en ligne un article de l’hebdomadaire Jeune Afrique, consacré à « l’Afrique rêvée de Nkosazana Dlamini Zuma… pour 2063 ». A sa lecture, on hésite à deviner entre les lignes l’intention ironique du journal français sur cette Afrique rêvée, car nul doute qu’il n’était pas dans les intentions du site sénégalais, si tel avait été le cas, de la relayer.

En tout cas, il est un journal qui ne s’est nullement laissé émouvoir par le lyrisme tribunicien de la présidente de la Commission de l’Union africaine, c’est le quotidien congolais Les Dépêches de Brazzaville. Les sommets de l’Union africaine sont des « tribunes éminemment politiques, tranche-t-il. Et même au sujet du thème de ce sommet, à savoir, rappelons-le, « Agriculture et insécurité alimentaire », Les Dépêches de Brazzaville prédit que « les conclusions en découlant seront, certes, adoptées, mais qu’il restera le train de leur mise en œuvre souvent contrariée par des préoccupations d’ordre sécuritaire et de gouvernance au sein des États » ! Autrement dit, foin des rêves d’avenir pour l’Afrique. Du côté de Brazzaville comme en Afrique de l’Ouest, n’aurait-on pas aussi ici où là comme un doute au sujet de ces sommets de l’Union Africaine ? Poser la question, c’est y répondre...

(Source : http://www.rfi.fr )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar