Brèves Madagascar

APRES LA SORTIE DU LIVRE DE L'ADN: La refondation et le Federalisme Sahaza expliqués à la base

Mercredi 22 Mars 2017

Fidèle à ses principes, le parti Arche de la Nation ou Antoka sy dinan’ny Nosy (ADN ) a rencontré la population à la base pour exposer et échanger sur les fondements du Federalisma Sahaza.

Intervention d'Edgard Razafindravahy
Intervention d'Edgard Razafindravahy
Sous la conduite de son chef de file, le parti était à Ambohidrabiby et à Talata Volonondry, hier.

Trois semaines après la présentation officielle de l'ouvrage intitulé Fanorenana ifotony – Federalisma sahaza : Nahoana ? Ahoana ? , (Refondation nationale – Fédéralisme Sahaza : Pourquoi ? Comment ?), l'équipe de l’ADN, sous la houlette de son chef de file national, Edgard Razafindravahy, reprend son bâton de pèlerin pour retrouver les habitants des communes d'Ambohidrabiby et de Talata Volonondry. Objectifs : leur expliquer les tenants et les aboutissants du système proposé, puis les impliquer dans la mise en œuvre de la solution proposée.

Face aux difficiltés quotidiennes de la majorité de la population ainsi que la non effectivité du pouvoir des élus et autorités locales, les solutions contenues dans ce livre, par le biais du basculement vers le Federalisme Sahaza, ont séduit les habitants de la localité. Pour permettre à ces derniers de prendre part à la concrétisation du projet, Edgard Razafindravahy a invité les fokontany de ces deux communes à se concerter afin d'élaborer un esquisse de constitution ou Dinam-piaraha-monina conforme aux besoins de la population et qui régirait alors les futures Régions-Etats. Une démarche qui fait partie des étapes prônées par le parti ADN dans sa quête d'une vraie refondation et dans la mise en place de la nouvelle structure du Federalisme Sahaza.

A la mairie de Talata Volonondry, c’est une salle de mariage pleine à craquer qui a accueilli l’équipe de l’ADN. Venue en masse, l'assistance est composée d'hommes et de femmes, jeunes et âgés, ainsi que de plusieurs chefs fokontany. Sans transition, le chef de file national a pris la parole pour exposer la capitalisation issue des descentes sur terrain qu'il a effectué aux quatres coins de Madgascar depuis 2 ans. Étudiés et analysés, les constats ont été catégorisés à travers trois grandes questions : « Pourquoi la refondation de Madagascar est-elle impérative ? Quelles sont les goulots d'étranglement du développement de Madagascar ? Comment procéder à la refondation par le biais d’un fédéralisme adéquat ? ».

Pour répondre à ces questions, le chef de file national a pris comme point de départ les problèmes soulevées par la population. En effet, les habitants de ces deux communes ont évoqué le chômage, l'enclavement, l'éducation, l'énergie et tant d'autres. Pour y répondre, Zoky Edgard a exposé la nécessité d'une refondation de la Nation. « Les problèmes que vous évoquez reflètent les limites de l'État unitaire. Il faut changer la structure de l'État. Les centres de décisions sont loins du peuple et ne coïncident pas forcément à ses attentes. Cela entraîne des frustrations qui nuit à la productivité et au développement en général » précise-t-il.

Rencontre avec le Maire d'Ambohitrabiby
Rencontre avec le Maire d'Ambohitrabiby
Dans le Federalisme Sahaza véhiculé par l'ADN, les ressources financières propres pour chaque Etat/Région permettront de résoudre la disparité des fonctionnaires, comme les agents de santé et de l'éducation. "La bonne gestion de nos richesses naturelles sera la garantie de la réussite du Federalisme Sahaza. Vos élus, tels que les chefs fokontany ou les maires auront le plein pouvoir dans l'execution des projets de développement de chaque localité. L'ecole de la vie ou Sekoly ambony ho an'ny vahoaka, qui sera implantée partout assurera l'harmonie dans la société", a avancé le Chef de file National de l'ADN à Talata Volonondry.

La perplexité de certains sur le Federalisma sahaza, Il a apporté des eclaircissements. « Le mot fédéralisme peut vous gêner compte tenu des expériences amères de l'histoire de notre pays. Dans le monde, il n'y a que deux systèmes politiques : l'État unitaire ou fédéral. Notre federalisma sahaza a l'originalité de partir de la base. » précise-t-il.

Barisoa David Andriamananjara, maire d'Ambohidrabiby, une commune nouvellement instituée s'est plaint du manque de ressources pour assurer le développement de sa localité. Profitant du passage d'Edgard Razafindravahy, celui-ci a formulé ses doléances pour améliorer les locaux de la Mairie. Pour y répondre, l'ex PDS d'Antananarivo lui a partagé ses vécus dans la gestion de la Capitale. « Parler de mes expériences ne me coûte rien mais si cela pourrait servir aux autres, je partage avec générosité. Je serai toujours disponible pour vous accompagner, à travers le partenariat public-privé »

Ces rencontres constituent une opportunité pour l’ADN de s’enquérir davantage des réalités du terrain. Les échanges sont riches, les gens apprécient que quelqu'un les écoute. À la fin de la rencontre, Edgard Razafindravahy a promis une franche collaboration avec les maires et les chefs de fokontany tout en reconnaissant la difficulté de leurs tâches respectives. « Je suis un homme de dialogue. Vous savez où me trouver et ma porte est grande ouverte » conlut-il. L'élaboration de ces esquisses de constitutions ou Dinam-piaraha-monina pour chaque fokontany débouchera sur la tenue des conférences au niveau des districts et régions, prochainement.

Retrouvailles

Photos de famille avec les chefs de fokontany de Talata volonondry
Photos de famille avec les chefs de fokontany de Talata volonondry
Homme de parole, Ambohitrabiby et Talata Volonondry se souvient de cet ancien opérateur qui a déjà tant fait pour ces deux localités au sein de l’association Hetsik’Avaradrano. Retrouvailles car le partenariat et la collaboration entre Zoky Edgard et les communes sus-cités sont vieilles de plus de 20 ans. Hier dans la matinée, ayant fait ses emplettes au marché de Talata Volonondry, les « iny indray i Edgard », Edgard le revoilà, accompagnés de sourires et des mains tendus pour le saluer témoignent une certaine familiarité entre l'ex-PDS d'Antananarivo et les habitants de cette localité. «On ne vous a jamais oublié. On se souvient de tout ce que vous aviez fait pour nous depuis 1996 ! » s'exclame Andrianantoandro, adjoint au Maire de la commune rurale d'Ambohidrabiby.

Ils ont dit

Martin Rakotondrafaraniaina, Maire de la Commune rurale Talata Volonondry
" Il faut louer l'approche du parti ADN. Zoky Edgard et son équipe ne sont pas venus pour la politique politicienne ni pour faire de la propagande. C'est la première fois que nous accueillons un parti qui partage avec nous ses idées pour un vrai développement. La prise de conscience doit être de mise"
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar