Brèves Madagascar

Abriter le sommet de la francophonie montre le retour de Madagascar sur le plan international

Samedi 26 Novembre 2016

Abriter le sommet de la francophonie montre le retour de Madagascar sur le plan international
Après un rendez-vous manqué en 2010, Madagascar saisit l’aubaine d’abriter ce 16e sommet de la Francophonie sous le régime Rajaonarimampianina, 6 années après.

Dans son allocution d’ouverture, le Président malgache a félicité toutes les parties prenantes qui se sont mobilisées pour arriver à ce grand jour, tout en précisant les travaux méticuleux de la secrétaire générale Michäelle Jean. Rajaonarimampianina a montré les intérêts de Madagascar d’abriter et d’être membre de cette Organisation Internationale de la Francophonie.

Macky Sall, le président du Sénégal a demandé à observer une minute de silence pour, l’ancien Secrétaire général des Nations unies, Boutros Boutros-Ghali, celui qui a défendu la cause de la francophonie. Pour lui, L’OIF est loin d’exploiter les potentiels technologiques économiques. Nous pouvons mieux faire par le mécanisme de financement adapté pour soutenir le commerce.

Hollande, qui est arrivé environ une heure avant l’ouverture officielle, a vivement félicité le président Malgache dans son discours. Ensuite, il a évoqué que ce sommet est le plus grand événement que Madagascar ait reçu depuis l’indépendance. Il a évoqué le chemin qui reste encore à parcourir pour l’OIF dans les différents secteurs. La Francophonie est « une chance, une promesse qui sera tenue… »

Justin Trudeau pour son allocution a surtout mis le point sur l’empowerment des femmes. Il a également, affirmé qu’on doit à nos citoyens LGBT les mêmes droits et liberté, à la dignité que tous nos membres de la société.

Quelle Francophonie voulons-nous ? C’est la question posée par Michäelle Jean pendant son discours. Et elle de répondre que c’est aux chefs de décider à cette question. Elle incite tout le monde à agir.
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar