Brèves Madagascar

Accidents mortels à Antananarivo : 12 morts dont 6 écoliers

Lundi 2 Mai 2016

La journée du vendredi 29 avril a été dramatique à Antananarivo, capitale de Madagascar. Deux graves accidents de la route ont coûté la vie à 12 personnes, 37 autres ont été blessées.

Des voitures de transports en commun appelées communément "taxi-be" ont roulé à tombeaux ouverts alors que l’une d’elles transportait des écoliers pour une classe verte. Sur les réseaux sociaux, les Internautes ont partagé leur solidarité aux familles des victimes.

A Madagascar, les conducteurs de transports en commun (taxi-be) sont de plus en plus négligents concernant la sécurité sur les routes. Vendredi, deux collisions mortelles ont eu lieu dans la capitale (Antananarivo) provoquant la colère et l’indignation des citoyens malgaches. L’un des accidents a coûté la vie à des écoliers d’un établissement privé de retour d’une classe verte.

Bilan des collisions : 12 morts et 37 blessés

Vendredi, en fin d’après-midi à Mahitsy, sur la RN4, une course poursuite entre deux taxi-be a provoqué la chute de l’un des véhicules dans un ravin. Il y a eu 7 morts, dont des élèves de la classe de 10e de l’école La Pépite d’Or Ambohimanarina et 30 blessés. Dans l’accident, l’un des conducteurs était en état d’ébriété. Un peu plus tôt dans la journée, une autre collision frontale entre deux taxi-be a également eu lieu sur la Route-digue, à Antananarivo. Le bilan des autorités fait état de 5 morts et 7 blessés.

Renforcement de la sécurité routière

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a apporté son soutien aux familles des victimes en se rendant au CHU Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Il a indiqué à cette occasion que l’Etat assume ses responsabilités et prend en charge les soins prodigués aux blessés. Il a donné des ordres fermes pour le renforcement de la sécurité routière sur toute l’étendue du territoire. Le président a également affirmé sa volonté de suivre de près, les conditions d’octroi de permis de conduire, ainsi que de déceler les faux dans l’application du basculement de ces permis en permis biométrique. Aux coopératives de transports et à leurs membres, le Président de la République a demandé l’élaboration de procédures rigoureuses afin que les conducteurs recrutés soient de vrais professionnels car, dans l’exercice de leur fonction, ils sont responsables de la vie des passagers.

Indignation et vague de solidarité sur Facebook

Ces deux accidents dramatiques a réveillé la colère des Malgaches face aux comportements des chauffeurs de taxi-be, décriés très souvent comme des "voyous aux volants". Sur Facebook, plusieurs citoyens ont montré leur solidarité aux familles des victimes. Très vite, les photos de profils ont changé à l’effigie du drapeau malgache avec l’image d’un enfant en larme.

Source : LInfo.re

Infos Diaspora | Brèves Madagascar