Brèves Madagascar

Accroissement de l’épidémie pesteuse : renfort des experts internationaux à Madagascar

Mercredi 4 Octobre 2017

Le bilan de décès lié à la peste s’alourdit depuis le début du mois d’août jusqu’à maintenant.

Malgré l’annonce des autorités quant à la maîtrise de l’épidémie de la peste pulmonaire actuelle, la statistique sur les cas d’hospitalisation et de décès a augmenté. À l’issu d’une entrevue avec la presse hier, le Ministre de la Santé Publique a communiqué quatre nouveaux cas de décès dans le Région d’Analamanga.

L’épidémie de la peste sévit bel et bien dans le pays, selon l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM). C’est en effet l’organe médical à qui est confiée la confirmation biologique de peste. Face à la gravité actuelle de la recrudescence de l’épidémie pesteuse, l’IPM va recevoir un renfort des experts internationaux, des doctorants et des techniciens de l’Institut de Paris, de Centre Nationale de Référence de la Peste à Paris.

D’après le discours d’André Spiegel, le Directeur général de l’IPM, l’institut ouvre ses portes en permanence pour accueillir le soin de patients, car la prise en charge médicale à temps est prioritaire. Différentes mesures ont été prises avec l’appui des partenaires techniques et financiers de Madagascar, à savoir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a fourni des dotations en matériels médicaux.

Selon Charlotte FatyNdiaye, une représentante de l’OMS, Madagascar n’a pas encore mis pour l’instant aucune restriction sur les voyages. La seule chose que le Ministère a mis en place c’est uniquement le contrôle sanitaire et les gens qui viennent à Madagascar sont tout simplement informés de l’existence de l’épidémie dans le pays et que des mesures sont prises pour maîtriser la situation. Elle de souligner que les gens qui sortent du pays doivent être conscients de prendre les informations qu’il faut par rapport à la maladie.

À part les mesures à prendre comme le contrôle sanitaire, des barrages sanitaires ont été également mis en place dans les gares routières. Les ripostes adaptées sont aussi fournies pour chacun des cas suspects, selon toujours le MSP.
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar