Alerte Infos

Affaire BANI : confrontation au Tribunal

Mercredi 5 Janvier 2011

Base Aéronavale d’Ivato (BANI)
Base Aéronavale d’Ivato (BANI)
Les investigations se poursuivent dans le cadre de l’enquête relative au complot initié à la Base Aéronavale d’Ivato (BANI) le 17 novembre dernier (rappelez-vous l'affaire de coup d'Etat). Après l’enquête préliminaire menée à la Gendarmerie d’Ankadilalana durant les jours suivant l’arrestation des officiers impliqués, ce fut ensuite la présentation de ceux-ci devant le Parquet.

Plus tard, les inculpés ont été appelés de nouveau pour l’enquête de fond, effectuée par le Doyen des Juges. Actuellement, c’est donc une autre phase de l’enquête qui a lieu car cette semaine, le CEMGAM –Chef d’Etat-Major de l’Armée Malgache – le Général Ndriarijaona André, a été convoqué au Tribunal pour une confrontation avec le Colonel Charles Andrianasoavina. L’audience n’a fait l’objet d’aucune déclaration de la part du CEMGAM. Rappelons que ce 17 novembre 2010, alors que les opérations de scrutin du référendum constitutionnel se déroulaient dans l’ensemble de l’île, l’annonce d’un « coup d’Etat » ayant pour quartier général (QG) la BANI a été diffusé sur les médias. Le Colonel Charles Andrianasoavina, connu pour son tempérament bouillant, avait déclaré que séance tenante, plus aucune institution de la transition ne détenait le pouvoir, la gestion des affaires nationales relevant désormais de ce comité militaire siégeant à la BANI. Il s’est avéré que les comploteurs étaient pourtant isolés, car aucun corps d’armée n’a suivi leur appel. Seuls quelques partisans (en deçà d’une centaine, selon les observateurs) des trois mouvances (Zafy Albert, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana) avaient été aperçus sur la route de l’aéroport, brûlant des pneus et érigeant des barrages pour couper la route, ont été les civils ayant répondu à l’appel. Le CEMGAM Ndriarijaona André s’était alors chargé de mener les négociations auprès du comité militaire pour leur assurer qu’il n’y aurait pas de prise d’assaut de leur refuge. Parmi les conspirateurs, le Colonel Coutiti Assolant, le Général Raoelina (longuement recherché pour la fusillade du 07 février 2009 à Ambohitsorohitra), l’ancien ministre de la défense nationale, le Général Rakotonandrasana Noël, etc. Le Professeur Ranjeva Raymond, et sa fille Riana Ratsisalovanina, ainsi que l’époux de cette dernière ont été parmi les civils interrogés dans le cadre de cette affaire. L’issue du procès est suivie attentivement par l’opinion.
G. Ravelomanantsoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar