Alerte Infos

Affaire Nosy Be Madagascar : Sébastien Judalet : les restes de son corps sera rapatrié en France cette semaine

Mercredi 30 Octobre 2013

"Ce qui importe à sa famille aujourd’hui, c’est de pouvoir lui offrir une sépulture digne."

Le corps de Sébastien Judalet, un Français lynché à Madagascar le 3 octobre, doit être rapatrié en France cette semaine, a appris ce mardi 20 Minutes auprès de Bertrand Salquain, l’avocat de sa famille. «Ses parents cherchent actuellement un vol pour ramener ses restes. Il sera alors pris en charge par le parquet de Bobigny qui a pris des réquisitions en ce sens», poursuit l’avocat.

Une fois rapatrié sur le sol français, le corps du Français de 38 ans doit être transféré à l’institut médico-légal d’Evry (Essonne) où une seconde autopsie sera pratiquée. «Des analyses ADN seront notamment réalisées afin d’être sûr qu’il s’agit bien du corps de Sébastien», a encore indiqué Bertrand Salquain.

Lavé de tout soupçon de pédophilie

En voyage dans la ville de Nosy Be, Sébastien Judalet avait été lynché à mort par une foule qui l’accusait de s’être livré à des actes pédophiles sur un petit garçon malgache retrouvé mort. La foule en colère avait notamment jeté dans un feu le corps du Français avec celui de Roberto, l’ami qui l’accompagnait sur l’île malgache.

Ouverte rapidement après les faits par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis), une enquête préliminaire avait permis d’établir que Sébastien Judalet n’avait pas le profil d’un pédophile. "Son domicile a été fouillé, ses ordinateurs, son compte Facebook, ses proches interrogés, liste encore l’avocat. Il n’y a aucun élément qui permette de dire que Sébastien était quelqu’un avec de tels penchants…"

La langue, les yeux et le sexe de l’enfant prélevés

Disparu depuis plusieurs jours, le corps de l’enfant avait été retrouvé sur la plage paradisiaque de Nosy Be après avoir séjourné plusieurs jours dans l’eau. C’est après s’être aperçu que les yeux, la langue et le sexe de l’enfant avaient été prélevés que la foule locale avait pourchassé le Français, l’accusant de s’être livré à des actes pédophiles.

"C’était complètement faux. Et aujourd’hui, tout le monde le sait. Sa mémoire est lavée, poursuit Betrand Salquain. Le parquet de Bobigny œuvre désormais avec les autorités malgaches pour retrouver les auteurs de ce massacre."
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar