Alerte Infos

Air Madagascar : des passagers veulent porter plainte collectivement

Dimanche 23 Août 2015

Panne d'appareil, annulation de vol et passagers en attente : durant ce mois d'août 2015, la compagnie Air Madagascar fait parler d'elle et attise la colère. Les voyageurs concernés envisagent de monter une action de groupe contre l'entreprise à travers la mise en place d'un collectif.

Leur avocat, Philippe Creissen, espère pouvoir entamer une discussion à l'amiable afin d'éviter une rencontre au tribunal. Il tient à rappeler que, selon le lieu de décollage, les régimes juridiques appliqués ne sont pas les mêmes.

"Cette page s'adresse à toutes les personnes qui souhaitent porter plainte contre air Madagascar pour une action de groupe en justice." Le ton est donné sur la page Facebook créée par le collectif dénonçant les manquements de la compagnie aérienne. Pour rappel, au début du mois d’août 2015, des centaines de passagers réunionnais étaient bloqués sur la grande île suite à la panne d’un aéronef. D’autres voyageurs étaient encore retenus contre leur gré le lundi 17 août 2015. Air Madagascar a dû faire appel à Air Austral afin de ramener les Réunionnais sur leur île.

Ces perturbations n’ont pas manqué d’irriter les clients concernés qui souhaitent aujourd’hui poursuivre la compagnie en justice. Philippe Creissen, leur avocat, espère ne pas avoir à aller jusque là. La situation serait plus complexe qu’il n’y paraît : "la compagnie Air Madagascar est soumise aux règlements européens de La Réunion à Madagascar mais pas de Madagascar à La Réunion" indique t-il. L’aller-retour est donc soumis à deux régimes juridiques différents, ce qui complique la légitimité des revendications. Si "la loi malgache est alignée globalement sur le règlement européen", l’avocat ne peut pas affirmer ce "à quoi s’est engagée la compagnie sur place" au départ de l’île malgache.

Philippe Creissen évoque "le problème de tromperie au consommateur". Effectivement, les Réunionnais ne sont pas forcément censés être informés de ces différentes règles suivies par l’aller ou le retour. "Le but à terme est d’éclairer les consommateurs réunionnais sur leurs droits lorsqu’ils voyagent avec cette compagnie et qu’ils soient correctement informés sur les droits appliqués selon le lieu du décollage" affirme l’avocat.

Les passagers concernés pointent également du doigt les frais imprévus qu’ils ont dû débourser, entre transport, hôtel, restauration et téléphone. Selon Philippe Creissen, "tout cela doit être appréhendé par les conventions internationales qui instaurent des plafonnements et des limites dans les indemnisations". Ce qui signifie que, dans certains cas, des indemnités complémentaires peuvent être versées, suivant la nature du préjudice présenté. Chaque cas devrait donc être examiné individuellement. L’avocat du collectif souhaite rassembler l’ensemble des dossiers dans le but "d’entamer une discussion à l’amiable" avec la compagnie. Son objectif : éviter l’action en justice affirmée par le collectif sur leur page Facebook.

Source : ipreunion.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar