Alerte Infos

«Amélie» et la solidarité à Madagascar

Dimanche 20 Septembre 2015

Quand Marie-Neige Roussel a écrit les premières lignes de son livre «Amélie et les mots oubliés», se doutait-elle qu'elles l'emmèneraient à l'autre bout de la planète ? Témoignage d'une jolie mission.

Où étiez-vous à Madagascar ?

Nous étions à l'orphelinat de sœur Elsy, situé à Andjomakely, près de Tananarive la capitale. Pendant un mois, nous avons rencontré les 47 filles qui vivent à l'année dans la cité de la Paix, petit havre de douceur dans un monde si brutal.

Vous avez découvert un monde très dur ?

Oui, certains enfants vivent dans une misère extrême, glanent quelques grains de riz dans les poubelles, se prostituent pour un morceau de savon à 8 ans, vivent sur les détritus de la décharge. Certaines jeunes filles n'ont pour seul avenir qu'être mère à 14 ans.

Cette vie de misère n'est pas pour celles qui vivent à l'orphelinat ?

Celles qui ont eu la chance d'être recueillies dans l'orphelinat que nous soutenons mangent à leur faim trois fois par jour, vont à l'école, ont une vie d'enfant loin de la prostitution des rues et de la drogue. Dans cet orphelinat règne une vraie joie de vivre.

Vous semblez avoir été marquée par votre séjour là-bas ?

Oui, qui ne le serait pas. Et en même temps ce fut un privilège de rencontrer ces filles si belles, si courageuses, qui ont un tel désir de s'en sortir ! Durant ce mois, nous avons donné des cours de français aux plus grandes et j'étais émue aux larmes de les voir déguster chaque chapitre du roman d'Amélie avec une telle soif d'apprendre. Hélas ! tant de «Mozarts assassinés» errent dans les rues de Tananarive. L'orphelinat de sœur Elsy est une goutte d'eau dans cet océan de misère, mais c'est une goutte d'eau qui permet à ces jeunes filles de vivre un présent sécurisant et d'envisager un véritable avenir de femme.

Pensez-vous pouvoir aider d'autres centres ?

On l'espère. Certains sont en cours de construction, ils permettront à d'autres enfants d'avoir cette chance. Les jeunes filles de l'orphelinat sont très reconnaissantes à l'association Au fil de l'autre. Il faut savoir que douze livres vendus permettent à une de ces filles de manger à sa faim et d'aller à l'école pendant un an.

Source : ladepeche.fr

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar