Alerte Infos

Andry Rajoelina : souveraineté et fierté nationale

Samedi 27 Novembre 2010

Andry Rajoelina : souveraineté et fierté nationale
Quoi qu’en disent les détracteurs du régime actuel, Andry Rajoelina affirme avec détermination la devise du cinquantenaire du retour de l’indépendance, à savoir la fierté nationale et le patriotisme. A la veille du référendum par exemple, le Président de la Transition avait réitéré que cette élection était entièrement organisée avec des moyens malgaches. Le financement de toutes les actions a été assuré par l’Etat Malgache, a répété Andry Rajoelina. Cette précision a certainement eu un impact sur l’enthousiasme des électeurs, car depuis toujours, les financements étrangers intervenaient dans nos élections.
De plus, à l’annonce de la mission de la SADC- Southern African Development Community- Andry Rajoelina a de nouveau rappelé que les Malgaches, à travers le référendum, ont exprimé leur choix, et de ce fait, la communauté internationale devrait respecter cet avis. Depuis près de deux ans en effet, a rappelé le Président de la Transition, les avis de la communauté internationale, leurs recommandations de toutes sortes, leurs plans de sortie de crise, etc. ont été écoutés et suivis sans solution effective. Les Malgaches à leur tour ont donné leur avis le 17 novembre, ils ne veulent plus être manipulés, a-t-il souligné. Aujourd’hui, le processus décidé par les Malgaches est en cours, aussi ceux qui viennent de l’extérieur, quels qu’ils soient, devraient respecter ce choix. Une décision du Conseil des Ministres en date de jeudi a d’ailleurs entériné que la mission de la SADC est la bienvenue si elle s’inscrit en vue d’un soutien aux prochaines élections.
Pour Andry Rajoelina, le dernier référendum constitue un exemple d’élections transparentes, exemptes de fraudes, grâce entre autres à l’utilisation du bulletin unique. Il n’y a pas eu de pression, comme cela s’est vu autrefois, il n’y a pas eu de transport véhiculé de gens pour votre dans telle ou telle circonscription, a renchéri Andry Rajoelina. Pas d’incendie de bureaux de vote, pas d’extinction subite d’ordinateurs, a-t-il ajouté (NDLR : lors des présidentielles de décembre 2006, le point central de collecte des résultats avait été fermé à la presse, pour des raisons techniques, notamment un défaut des ordinateurs, selon les explications de Rabemananjara Charles, Ministre de l’Intérieur à l’époque).
Pour les observateurs, les parlementaires européens notamment, le référendum s’est déroulé dans le calme et la sérénité, ce qui constitue une appréciation fondamentale. Effectivement, aucun désordre particulier ne s’est produit. Les imperfections de la liste électorale ont constitué le talon d’Achille de cette élection, mais la présentation de carte d’identité nationale, ou de carte de fokontany, ou de l’ancienne carte d’électeur a été la solution apportée par les autorités à la mi-journée.
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar