Brèves Madagascar

Antsirabe a rythmé avec la fête pascale

Mardi 18 Avril 2017

Photo THB tour
Photo THB tour
Comme nous l’avons rapporté la semaine dernière, Antsirabe reste la ville la plus visitée pendant l’événement de Pâques. Nous allons essayer de vous faire vivre sommairement ces moments à travers cet article.

Une marée humaine, voilà l’expression qui pourrait qualifier l’innombrable personnes venue de villes différentes pour assister à la fête pascale dans la ville d’eau. Les aires récréatives ont foisonné un peu partout, manèges, cheval en bois,…. En attendant les montagnes russes et les grandes roues, on se contente du « vita gasy ». Cette fête est aussi une opportunité de booster les affaires, à l’instar du groupe TIKO de l’ancien président qui avait occupé un large stand pour montrer ces produits, surtout la réapparition de certains produits comme le jus Classiko… Mais TIKO n’était pas le seul, il aussi Dzama qui a fait une promotion de leurs produits et bien d’autres entreprises encore. Différents spectacles ont animé l’avenue de l’indépendance, de tous les goûts.

Quand on parle d’Antsirabe, on ne peut pas oublier de parler des pousse-pousse, mais lors de cette fête pascale, les tireurs de pousse-pousse affirment qu’ils avaient peu de clients. Nous avons l’occasion de parler avec « Ramisely », qui a confirmé que les clients qui prennent ce moyen de locomotion étaient rares. Il n’a pas pu profiter de cette fête pour faire un plus que tous les jours. Rappelons, qu’à Antsirabe, les cyclo-pousses commencent à desservir toute la ville, en plus c’est rapide que les pousse-pousse tractés par des humains.

Mais malheureusement, un incendie a ravagé une partie du marché de Mahazoarivo, un fokontany d’Antsirabe. De plus, les pompiers, qui appartiennent à une entreprise textile n’ont pas pu venir éteindre le feu même s’ils avaient dit qu’ils allaient venir. Ce sont les riverains qui se sont entraidés pour éteindre le feu, mais il a fallu un temps fou et cela a engendré des pertes colossales.

Côté sécurité, des policiers ont été postés à chaque coin de rue. En gros, la fête s’est déroulée dans le calme mis à part les pickpockets qui ont rempli leur poche pendant cette fête. En effet, les fêtes où il y a une forte affluence sont toujours une opportunité pour ces malfaiteurs de faire leurs mauvaises besognes.

Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar