Brèves Madagascar

Antsirabe en folie pour la première année de l’ADN

Vendredi 7 Octobre 2016

Antsirabe en folie pour la première année de l’ADN
Un parti jeune, certes, mais dynamique et ambitieux ! Le parti de l’avenir aussi puisque l’ADN (Arche de la Nation), sous l’égide de son Chef de file national Edgard Razafindravahy a réveillé l’audace que doit avoir la population d’Antsirabe, samedi dernier.

Lors de la célébration du premier anniversaire du parti. Un accueil euphorique lui a été réservé par ses sympathisants au stade Tsarasaotra où Zoky Edgard s’est plus que jamais rapproché de la population de la base. En effet, il a invité une centaine de personnes à s’entretenir individuellement avec lui sous un chapiteau, non loin du regard de tout un stade. Des échanges, allant sur les doléances faites par les simples citoyens aux modes d’adhésion au parti ADN, en passant par des messages mutuels de soutien et d’encouragement ont marqué la rencontre.

Comme le règlement lui atteste, les membres de ce parti libéral ont également procédé à son assemblée générale annuelle dans la ville d’eaux. Une manière de prouver que la formation politique n’appartient pas qu’à une seule personne, mais à tous ses adhérents. Ce moment partagé durant la réunion annuelle dans la capitale de Vakinankaratra a été une occasion pour les membres fondateurs de l’ADN d’adresser leur message de confiance à l’endroit du Chef de file national Edgard Razafindravahy. « Vous avez répondu à notre invitation sur la création de ce parti, il y a un an. Aujourd’hui, vous êtes présents à cette célébration. Soyez sûr que nous serons toujours là pour vous accompagner et vous soutenir jusqu’au bout », a lancé Papa Charles, l’un des fondateurs du parti Antoka sy Dinan’ny Nosy.

De son côté, le député de Madagascar Ratefiarivony Jaona, non moins Chef de file régionale à Betsiboka et Boeny a revêtu son costume de porte parole du peuple en rapportant les appels de la population des quatre coins de l’Île qui ont soif du passage de l’équipe ADN dans leurs localités. « Ils ont besoin de vous, comme ils ont besoin de l’ADN », a soutenu cet élu de Tsaratanàna.

Très proche des citoyens

Le message est bien reçu par l’ancien PDS de la capitale : « on ne nous arrêtera plus. Quand je constate ce que nous avons réalisé en une année, nous pouvons affirmer que tout Madagascar nous connaît maintenant et veulent s’adhérer à notre politique ». En se tournant vers Papa Charles, Edgard Razafindravahy n’a pas manqué de souligner qu’« ’ensemble, nous vaincrons. Je ne sais pas quand, mais allons continuer de faire de la politique pour le bien de chaque individu, de chaque localité, pour tout un peuple et le pays ».

Pour revenir aux échanges avec la population au stade de Tsarasaotra, on s’est bousculé pour rencontrer cette personnalité politique malgache hors norme. « Je n’ai jamais rencontré un politicien, qui plus est, n’est pas dans le pouvoir ni pendant une période électorale, se soucie de se rapprocher davantage des gens. Cet Edgard m’impressionne », entend-on d’une discussion entre quatre adultes présents au stade de Tsarasaotra. Un jeune homme, attendant son tour pour son face à face avec le Chef de file national de l’ADN a, quant à lui, parlé d’un politicien prêt à défendre l’intérêt général des malgaches. « J’ai suivi les nouvelles du parti ADN, depuis un certain temps. J’ai été ravi que cette célébration se soit tenue à Antsirabe. Je n’ai jamais imaginé qu’un jour, je pourrai lui parler directement. C’est primordial, compte tenu de la situation difficile actuelle que traverse la majorité des malgaches que les politiciens consultent les citoyens », a-t-il avancé.


Pendant plus de deux heures, Zoky Edgard a rencontré, parlé, échangé ou réconforté même tous ceux qui se sont présentés devant lui, sous le chapiteau. Tantôt souriant face aux encouragements, tantôt avec le visage sérieux en apprenant la souffrance dont subit la plupart de ses compatriotes. Il a dû suspendre ces entrevues, lorsque le célèbre chanteur Samoela, ayant juste terminé sa première prestation musicale, lui réclame sur la scène de Tsarasaotra. Devant un public composé de nombreux jeunes, Edgard Razafindravahy a réitéré que le développement de la jeunesse est une de ses priorités avec le parti ADN. « Ne laissons pas le pays se traîner dans cette pauvreté. Nous devons entamer une refondation, car Madagascar en a grandement besoin afin de pouvoir se hisser parmi les nations les plus fortes », a promis Zoky Edgard. Un discours plein d’espoir accueilli avec ferveur par tout le public.

Le coucher du soleil a dû interrompre ce moment de communion entre Edgard Razafindravahy et la population d’Antsirabe. D’autres fokontany, communes, districts et régions attendent leur tour pour connaître pareille rencontre. Pour d’autres années pleines de promesses avec le parti ADN où la victoire de la population est la seule limite de sa pratique politique.
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar