Alerte Infos

Artisanat malgache : besoin de dynamisation

Mardi 14 Juin 2011

L’art boulanger, avec le pain bio au stand de Ratatouille...
L’art boulanger, avec le pain bio au stand de Ratatouille...
Rideau sur le Salon de l’Artisanat samedi dernier. Ce premier rendez-vous des artisans, organisé devant l’Hôtel de Ville d’Analakely sur la Place de l’Amour réciproque (Kianjan’ny fifankatiavana), ancienne Place du 13 mai, s’est avéré satisfaisant dans l’ensemble.

Mme Juliette Lalamanana, de Taratra Artisanat, association des femmes artisanes...
Mme Juliette Lalamanana, de Taratra Artisanat, association des femmes artisanes...
Le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, organisateur de la manifestation, d’une part, et les participants, en provenance d’Antananarivo et des 22 régions de l’île d’autre part, ont apprécié de manière positive l’événement. Pendant quatre journées, le public a pu découvrir ou re-découvrir l’artisanat malgache sous toutes ses formes.

De la vannerie à la confection, en passant par l’art boulanger, la taille de pierre, le travail du bois, du cuir, la ferronnerie, le tissage, l’alimentation de bétail, les huiles essentielles, et bien d’autres activités artisanales, les 150 stands ont présenté la richesse de Madagascar en termes de créativité et d’ouvrages diversifiés.

Samedi, le Directeur Général de l’Artisanat, Salomon Claude Andrianandraina a relevé le souhait des participants pour que la manifestation se tienne régulièrement. Cela signifie déjà un intérêt de pérenniser la rencontre avec le grand public.

Du côté des exposants, effectivement, la participation à ce genre d’événement permet de gagner plus que de vendre en boutique, aussi bien en notoriété qu’en chiffre d’affaires.

L’entreprise Njaka, d’Arivonimamo, présentant ici une pompe à eau...
L’entreprise Njaka, d’Arivonimamo, présentant ici une pompe à eau...
L’organisation de la profession en Fédération fait d’ailleurs partie des objectifs du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, dirigé par Riana Andriamandavy. Ce dernier a noté, durant l’ouverture officielle vendredi, que l’artisanat a été négligé pendant des années à Madagascar.

Or ce secteur fait vivre plus de 2 millions de personnes. Paradoxalement, seuls quelques 250 000 artisans sont de véritables professionnels. C’est dans ce sens que la Fédération des artisans malgaches doit voir le jour, afin de dynamiser le secteur.

La Chambre d’Artisanat d’Antananarivo par exemple, selon son Secrétaire général, Barisoa Andriamirija, contribuera à sensibiliser davantage les artisans à se regrouper, afin de bénéficier à la fois d’un poids plus consistant auprès des instances dirigeantes tout en obtenant également une visibilité accrue.

A noter que parmi les principaux problèmes évoqués par les exposants, le manque de financement et de moyens techniques revient fréquemment. Les participants attendent donc beaucoup de soutien de la part du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar