Alerte Infos

Assainissement des marchés : 12 blessés par des « marchands »

Vendredi 1 Avril 2011

Assainissement des marchés : 12 blessés par des « marchands »
Les mesures d’assainissement des marchés se poursuivent de la part de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA).

Le déplacement des marchands en bordure de route constitue une activité permanente, d’autant plus que la CUA ouvre de nouveaux marchés, donnant ainsi une place régulière à ces marchands informels. Hier, l’intervention des éléments de l’EMMO/REG - Etat-Major Mixte Opérationnel de la Région Analamanga - composé de policiers, de gendarmes et de militaires a été nécessaire pour ramener le calme à Analakely. Alors que la plupart des marchands se conforment aux indications de la Police des Marchés – rattachée à la CUA – hier devant le Lycée Jean Joseph Rabearivelo, des jets de pierre se sont produits contre cette Police. Des poursuites et agressions physiques ont eu lieu contre les éléments de la Police des marchés, depuis cet endroit jusqu’à l’esplanade, en direction d’Ambohijatovo.

Les véhicules de la Commune ont également été endommagés, et comme indiqué, les forces de l’ordre ont dû intervenir pour ramener le calme. Le Directeur de Cabinet de la CUA , le Commissaire Rabearisoa Alexandre a établi un bref bilan de ces faits : « 12 personnes ont été blessées parmi la Police nationale, la Police municipale ainsi que des employés des marchés, a-t-il indiqué. De plus, quatre voitures ont été endommagées. Ces agressions ne relèvent plus de la simple gestion de marchés, il y a des coups et blessures ainsi que la détérioration de biens. Des plaintes judiciaires s’ensuivront ». Le Directeur de Cabinet a rappelé que les actions de sensibilisation et d’information ont été effectuées en permanence, et un délai a été fixé pour rejoindre les marchés municipaux.

Il convient de noter que plusieurs places sont encore libres dans le marché d’Anjomakely, inauguré la semaine dernière par le Président de la Délégation Spéciale de la CUA , Edgard Razafindravahy. De même, des places sont vides dans le grand marché « Fihavanana » sis dans l’enceinte de la Petite Vitesse. Le marché de Namontana compte également de nombreux stands encore inoccupés. Le principal prétexte des plus entêtés des marchands refusant d’intégrer les marchés consiste à affirmer que ce n’est qu’en bordure de route qu’ils parviennent à vendre. Les clients refusent de s’approvisionner dans les marchés municipaux.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar