Alerte Infos

Championnats d'Afrique : le taekwondo veut continuer de grandir à Madagascar

Samedi 3 Novembre 2012

en médaillon : le vice-président de l’Union africaine de taekwondo (UAT), Roty Randriamandrato
en médaillon : le vice-président de l’Union africaine de taekwondo (UAT), Roty Randriamandrato
Ce vendredi 2 novembre débute les 11èmes Championnats d’Afrique de taekwondo à Antananarivo, à Madagascar. (source : rfi.fr)

Une compétition qui regroupe plus d’une dizaine de nations. Ce sport, olympique depuis 2000, est l’un des plus pratiqués sur le continent avec plusieurs millions d'adhérents selon le vice-président de l’Union africaine de taekwondo (UAT), Roty Randriamandrato.

Du 2 au 6 novembre, les habitants d’Antananarivo, à Madagascar, vont pouvoir assister aux 11es Championnats d’Afrique de taekwondo. Une discipline de plus en plus pratiquée sur le continent africain, comme le confirme le président du comité d’organisation de ces Championnats, également président de la fédération malgache, Roty Randriamandrato. « En ce moment en terme de pratiquants et d’adhérents, le taekwondo est le sport numéro deux après le foot. C’est aussi la deuxième discipline olympique après le football. C’est donc un sport qui est en très bonne santé. (…) Nous sommes très optimistes sur l'avenir du Taekwondo en Afrique pour les prochaines années ».

L’Afrique, un continent majeur pour ce sport

Il faut dire que cette discipline rapporte des médailles aux nations africaines, que ce soit lors des Jeux olympiques (à Londres, le Gabonais Anthony Obame a obtenu la médaille d’argent dans la catégorie poids lourds) ou lors de championnats du monde. En 2011, en Corée du Sud, le Maroc avait terminé à la 10e place des nations avec 3 médailles, le Mali en avait obtenu une.

Cette bonne santé du taekwondo en Afrique est le fruit d’un travail entamé il y a maintenant plus de dix ans. Selon Roty Rodriamandrato, l’Afrique a désormais un poids non-négligeable au sein de la WTF (la Fédération internationale de taekwondo). Avec 53 pays affiliés à l’Union africaine de taekwondo et « plusieurs millions d’adhérents », selon M. Randriamandrato, « l’Afrique est un poids lourd au sein de la WTF ». M.Randriamandrato est d'ailleurs vice-président de l’UAT.

Malgré le fait que ce sport semble se porter à merveille, l’organisation et le financement de ces Championnats n'ont pas été de tout repos. « Il est toujours difficile de trouver des financements. Ce n’est pas chose facile pour des pays comme le notre. Ceci étant dit, nous avons reçu pas mal d’aide des différentes associations à Madagascar, ainsi que de l’extérieur et nous avons réussi à boucler un budget décent. En tous cas, les Championnats d’Afrique sont classés dans la catégorie A (compétition majeure). »

Une Fédération internationale très présente

Le fait que ces championnats soient bien classés est également une conséquence des efforts mis en place pour assurer une bonne compétition. « On travaille main dans la main avec la Fédération internationale. Il y a déjà des accords qui ont été passés qui sont d’ordres techniques. Ils (la WTF) nous fournissent l’assistance technique, la technologie (…) parce qu’il faut que tout soit standardisé aux normes internationales. »

Le changement le plus visible sera à coup sur l’apparition de plastrons de nouvelles générations (un plastron est un vêtement ou une pièce d’armure qui absorbe les coups et les comptabilise, facilitant ainsi la tâche aux arbitres) comme le confirme Roty Randriamandrato : « On va utiliser des plastrons électroniques qui ont été modernisés après les Jeux olympiques de Londres. Et puis il y a également l’apparition d’une sorte de codification de toutes les réglementations en matière d’arbitrage pour mettre un terme aux critiques. » C’est d’ailleurs l’un des points sensibles si l’on s’en tient aux déclarations des différents responsables des fédérations africaines qui remettent régulièrement en question l’arbitrage.

L’apparition de ces nouveaux plastrons, combinés à une codification claire devrait calmer les ardeurs des uns et des autres. Pour être encore plus rassurant, le président du comité d’organisation tient à préciser qu’un « expert de la fédération internationale sera présent pour tout ce qui concerne les plastrons électroniques, ainsi que deux formateurs qui dirigeront des séminaires d’arbitres pour que tout soit au point le moment venu. »

Pendant les 4 jours de compétition, l'UAT tiendra également son Assemblée générale qui décidera de l'attribution de la 12eme édition des Championnats d'Afrique de taekwondo. Selon Roty Randriamandrato : « ça va se faire à Alexandrie, en Égypte ». La décision devrait être connu très prochainement.

par Romain Lemaresquier
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar