Interviews

Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)

Mercredi 17 Juillet 2013

Saraha Georget Rabeharisoa, candidate à l'élection présidentielle malgache
Saraha Georget Rabeharisoa, candidate à l'élection présidentielle malgache
Interview du Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa, candidate à l'élection présidentielle malgache

Patrick Rakotomalala
Patrick Rakotomalala
Depuis combien de temps, ce comité existe-t-il ?

Le comité s'est créé depuis quelques mois à l'initiative de Patrick Rakotomalala qui lors d'un passage à Madagascar a découvert une personne, Saraha Georget, dont les valeurs rejoignent les siennes et dont le projet, l'écologie politique, offre une alternative jusque là absente du paysage politique malagasy.

Il a ainsi réuni un petit groupe de membres de la diaspora qui ont décidé de s'impliquer en politique non par intérêt mais par conviction, pour les valeurs portées par Hasin'i Madagasikara : l'intégrité, l'équité, la solidarité, la responsabilité pour un développement durable.


Sophie, Lala haingo et Mireille
Sophie, Lala haingo et Mireille
Qui sont les membres de ce comité ?

Le comité est composé de membres venant de divers horizons, spécialisés ou engagés dans différents domaines : des chercheurs en économie, des juristes, des informaticiens, des chefs d'entreprise, des cadres dans des secteurs variés : santé, éducation, communication. Mais la question essentielle n'est pas "qui nous sommes?" mais surtout "quelles sont les convictions qui nous réunissent?". Nous sommes tous convaincus que les valeurs et principes préconisés par l'écologie politique et intégrés par Hasin'i Madagasikara, constituent un élément clef pour le changement à Madagascar.

Plus précisément ?

Si on résume en quelques mots l'écologie politique, il s'agit d'abord de mettre la population au centre des préoccupations politiques, ce qui n'a jamais été le cas dans le passé. Comme l'homme ne vit pas seul mais dans un milieu social et environnemental, son bien-être dépend étroitement de ses rapports avec les autres membres de la société et avec son environnement. Partant de ce constat, l'écologie politique prône des règles éthiques essentielles qui sont celles de l'équité, la lutte contre les inégalités et les injustices. Elle préconise également une éthique comportementale qui vise un développement humain en harmonie avec la préservation de l'environnement. Les principes de solidarité entre les hommes, de solidarité entre les générations, de responsabilités individuelle et collective, d'autonomie et de participation sont ainsi érigés en valeur.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Quel est votre rôle exactement ?

Comme tout comité de soutien, notre rôle est comme son nom l'indique de soutenir le parti vert "Hasin'i Madagasikara", et bien évidemment donc de soutenir Saraha Georget Rabeharisoa candidate du parti à l'élection présidentielle. Nous apportons notre appui en particulier en termes de communication et d'organisation de rencontres. L'objectif est de faire connaître, expliquer et sensibiliser sur son programme, sa vision, ses convictions - qui sont également les nôtres -, afin de constituer des forces de rassemblement.

Certaines mauvaises langues prétendent qu'elle est inaudible et n'aura pas beaucoup de suffrage ?

Chaque personne peut avoir son opinion et est libre de l'exprimer. Mais rappelons un fait concret : le parti Hasin'i Madagasikara compte 300 000 adhérents sur l'ensemble du territoire malagasy, des citoyens qui ont décidé de rejoindre le parti uniquement par conviction. Aucun autre candidat ne peut prétendre compter réellement autant de membres dans le parti qu'il représente. Hasin'i Madagasikara est l'un des rares partis qui peut se prévaloir d'un maillage national de leur représentation pour les présidentielles et les législatives.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Comment réagissez-vous au fait que l'écologie politique à Madagascar est considérée par énormément de personnes comme éloignée des préoccupations du pays et du malagasy lambda ?

Il s'agit d'une opinion erronée. L'homme est tributaire de son environnement et le malagasy lambda est soucieux de son environnement même s'il n'y accole pas forcément l'étiquette d'écologie politique. Contrairement à une idée encore préconçue, il ne s'agit pas de faire un choix entre l'homme et l'environnement. Comme souligné auparavant, l'écologie politique place la population au centre de ses préoccupations, mais le bien-être de la population ne peut être atteint sans un équilibre avec son milieu. Plus globalement, l'écologie politique met en avant les principes d'équité, de lutte contre les inégalités et l'injustice, de solidarité, de préservation de l'environnement, des orientations et principes essentiels pour la reconstruction du pays et pour un développement durable.

Citons quelques exemples très concrets de questions qui influent directement sur les conditions de vie de la population : la dégradation des sols cultivables due à l'érosion et à la déforestation, l'accès à l'eau potable, l'épuisement des ressources halieutiques, l'impact des exploitations des ressources minières à grande échelle sur l'économie locale, l'accaparement des terres, la gestion de l'énergie (électricité), etc.
La raison d'être et la légitimité de ce parti sont évidentes.
Le parti Hasin'i Madagasikara constitue l'avenir de Madagascar.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Que répondez-vous lorsqu'on vous dit que tous les candidats ont le même langage et sont tous bonnets-blancs ou blancs-bonnets ?

On peut sans doute se demander pour un certain nombre de candidats quel projet il propose véritablement et ce qui peut les distinguer des autres. Pour Saraha Georget Rabeharisoa, il n'y a aucun doute, elle se distingue clairement des autres candidats sur différents points. D'abord, elle est intègre. Elle n'a participé à aucun des gouvernements passés qui ont tous contribué à la dégradation des conditions de vie des malagasy. Ensuite, elle a un programme issu d'une consultation de la base au cours des quatre années où elle est allée à la rencontre de la population sur l'ensemble du territoire. La cohérence de son discours avec une approche très pragmatique des problèmes résulte du fait qu'elle est proche de la population et a une très bonne connaissance des réalités vécues localement par les malagasy. Elle propose un certain nombre de mesures clefs concernant par exemple la lutte contre la corruption, l'accès à l'eau, la gestion de l'énergie, etc.

Chaque électeur saura analyser le bien-fondé des projets de chaque candidat et la possibilité de les mettre en pratique. A chaque citoyen de distinguer qui est à leur écoute et propose un programme concret pour le pays et qui se contente de remplir son discours de vagues promesses.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Tous les malagasy ne la connaissent pas. Que pouvez-vous leur dire pour voter pour Saraha ?

Peut-être qu'un certain nombre de malagasy ne la connaissent pas encore suffisamment, surtout dans la capitale. Car Saraha Georget est loin d'être une inconnue dans beaucoup de régions. Elle sillonne l'île du Nord au Sud depuis près de quatre ans et est au contact de la population locale. L'écologie politique, qui est son fer de lance, s'appuie sur une connaissance approfondie des problématiques locales. Et de façon cohérente, son programme insiste sur une nécessaire décentralisation afin de donner un rôle déterminant aux collectivités locales sur leurs propres enjeux de développement. L'importance qu'elle accorde à la décentralisation, politique qu'aucun des dirigeants passés n'a eu la volonté de mettre réellement en place, constitue une preuve parmi d'autres qu'elle incarne véritablement le changement.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Saraha Georget aurait-elle une envergure Internationale susceptible de sortir Madagascar de ce marasme économique ?

Saraha Georget a clairement l'envergure internationale nécessaire pour conduire le pays. D'abord, il faut savoir qu'elle a été élue 2ème vice présidente de la Fédération des Verts Africains (FEVA-AGF) en 2010 lors du sommet des Verts Africains en Ouganda. Ensuite, rappelons qu'elle est déjà à la tête d'un parti qui compte 300 000 adhérents répartis sur l'ensemble du territoire, un parti structuré avec 10 000 sections de fokontany, plus de 1000 sections de communes, 119 sections de districts et 22 bureaux régionaux. L'importance du nombre d'adhérents et la couverture nationale du parti qu'elle dirige lui assure une véritable légitimité. Enfin, son programme considère comme principe de base la transparence et la lutte contre la corruption. La crédibilité de Saraha Georget Rabeharisoa ne laisse aucun doute aussi bien au niveau national qu'international. Elle veut inscrire le pays dans une véritable logique de développement.

Elle est capable de sortir Madagascar du marasme économique car partant de lignes politiques et de priorités clairement définies, son programme est mobilisateur et responsabilise chaque citoyen. Mais la première condition est la mise en place d'une gouvernance intègre, un principe de base auquel Saraha Georget Rabeharisoa est profondément attaché et sur lequel s'ancre son programme.


Comité de soutien du Parti Vert Hasin'i Madagasikara de Saraha Georget Rabeharisoa (interview exclusive pour madaplus.info)
Saraha Georget serait-elle capable de garantir l'indépendance de Madagascar ou doit-elle tenir compte de la Communauté Internationale et travailler avec elle ?

Le terme d'indépendance est tellement galvaudé. De façon évidente, même si les dirigeants qui se sont succédés l'ont oublié, la mission principale d'un/e président/e est de veiller aux intérêts de la nation, de la population qui la compose. C'est ce que Saraha Georget a déjà commencé à faire en sillonnant l'Ile, en écoutant et relayant les demandes de la population et en proposant un projet qui vient de la base et non pas dicté par la Communauté internationale. Elle est très attachée au principe de souveraineté de la Nation.
Cela ne signifie évidemment pas un isolement ou une fermeture à l'égard de l'extérieur. Aucun pays au monde ne peut se suffire à lui-même. Les relations internationales sont omniprésentes. Et dans le contexte de mondialisation, Madagascar a également sa carte à jouer et doit tirer bénéfice des dynamiques régionales ou internationales. Certes, il convient de bien fixer le cadre des coopérations internationales et les règles juridiques pour que la population en soit les véritables bénéficiaires. C'est un travail de longue haleine mais c'est possible pour peu qu'il y ait une volonté de se baser sur un partenariat tenant compte des enjeux sociaux, écologiques, technologiques et économiques qui serait le garant d'un développement économique durable.

En conclusion, pourquoi cet engouement pour Saraha Georget, qui est-elle ?

Saraha Georget est une citoyenne malagasy soucieux de l'avenir de son pays. Pour remédier à la dégradation des conditions de vie des malagasy, elle a décidé en 2009 d'agir en relevant le défi ambitieux de créer un parti politique qui puisse relayer les aspirations de la population. Hasin'i Madagasikara a été créé et structuré patiemment, progressivement mais solidement avec un ancrage auprès de la base sur tout le territoire : les 300 000 adhérents en sont la preuve. Avec son projet innovant d'écologie politique, elle se démarque des autres concurrents en présentant de véritables stratégies opérationnelles de développement économique durable.
Sa force tranquille, sa capacité d'écoute et sa proximité avec la population sont autant d'atouts qui distinguent Saraha Georget des candidats qui peuvent haranguer les foules mais qui au fond les méprisent en les manipulant avec des discours démagogiques, voire en achetant leurs voix.
Elle est compétente (formée en droit fiscal), sobre et n'est pas matérialiste.

Mais surtout différents faits attestent de son profond attachement au principe d'intégrité : elle fait partie des rares personnalités à avoir fait sa déclaration de patrimoine, elle insiste et réclame la transparence autour des contrats miniers, elle s'oppose et dénonce ouvertement les trafics en tous genres. Elle incarne la nouvelle vague par rapport aux anciens politiciens qui ont souvent confondu la conduite de l'Etat et la satisfaction de leur intérêt personnel au détriment du peule malagasy. Ses propos l'illustre clairement : "Je serais très mal à l'aise de faire étalage de richesse, de vivre dans l'opulence alors que 92% de la population malagasy vivent dans la pauvreté".

Lala Haingo Rajaoarisoa
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar