Alerte Infos

Confusion dans la désignation du futur Premier ministre malgache

Lundi 10 Février 2014

La désignation du futur Premier ministre qui va diriger le premier gouvernement de la quatrième République malgache suscite confusion après la proclamation des résultats définitifs des élections législatives du jeudi dernier par la Cour électorale spéciale.

Selon l'article 54 de la Constitution malgache qui a subi un référendum en novembre 2010, "le président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale".

Textuellement, il appartient au parti ou au groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale de présenter le nom du futur Premier ministre et dont le président de la République, Hery Rajaonarimampianina procédera à sa nomination.

Toutefois, deux interprétations différentes de ce texte s' insurgent des députés élus officiellement jeudi dernier.

Selon l'interprétation venant de la plateforme politique MAPAR, appartenant à l'ancien président de la transition Andry Rajoelina, le privilège de présenter le nom du futur Premier ministre revient au parti majoritaire, c'est-à-dire au parti qui gagne le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale malgache ou la majorité relative.

D'après cette plateforme, il lui revient logiquement d'avoir cet avantage étant donné que le MAPAR a le plus grand nombre de députés à l'Assemblée nationale. Suivant les résultats définitifs des élections législatives proclamées par la CES jeudi dernier, sur les 147 députés proclamés, le MAPAR a eu 49 sièges.

De l'autre côté, des députés indépendants ainsi que la mouvance de l'ancien président malgache exilé en Afrique du Sud, Marc Ravalomanana, interprètent que "majoritaire" signifie "avoir plus de la moitié" du nombre des députés à l'Assemblée nationale malgache", soit la majorité absolue.

Cette assemblée est constituée de 151 députés et il faudrait avoir 76 députés pour pouvoir présenter au président de la République le nom du futur Premier ministre. Ici, la majorité " absolue" est non atteinte, le groupement de plusieurs partis et entités politiques seraient nécessaires pour avoir le privilège de désigner le futur Premier ministre.

Ainsi, dans les coulisses de la scène politique, on entend déjà l'existence de lobbying pour avoir l'adhésion des députés indépendants afin de former des groupements parlementaires pour avoir cette majorité absolue.

Notons que selon la Constitution malgache, le Premier ministre est le chef de l'Administration. Il assure entre autres, la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l'étendue du territoire national dans le respect de l'unité nationale. A cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l'ordre, de la sécurité intérieure et de la défense.

Le Premier ministre conduit la politique générale de l'Etat, il a autorité sur les membres du gouvernement dont il dirige l' action, et est responsable de la coordination des activités des départements ministériels ainsi que de la mise en oeuvre de tout programme national de développement.

(Source : http://www.afriquinfos.com )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar