Alerte Infos

Crise institutionnelle à Madagascar: la société civile en arbitre?

Mardi 16 Juin 2015

A Madagascar, les députés continuent les concertations à l’Assemblée nationale pour savoir quelle stratégie adopter après le revers qu’ils ont subi samedi dernier. La Haute Cour constitutionnelle (HCC) s’est en effet prononcée contre leur requête de déchéance du président de la République.

Après la décision juridique, il faut encore régler les différends qui opposent exécutif et législatif. Et tenter de dialoguer comme le préconise la HCC à travers la mise en place d’un pacte de stabilité. La société civile pourrait avoir un rôle à jouer dans la mise en place de ce pacte.

Dans la crise institutionnelle, les députés et le président de la République sont fautifs, selon Faraniaina Ramarosaona, présidente d’une association de lutte pour la bonne gouvernance. « Ces députés-là, dès lors qu’ils ont eu le pouvoir, ils n’ont jamais couru qu’après leurs avantages, affirme-t-elle. Et ce président-là, nous aimerions qu’il travaille, nous ne voyons pas de résultats tangibles, la confiance est déjà au plus bas dans la population. Est-ce que nous allons continuer comme ça ? »

Mais compte tenu des difficultés qui auraient été engendrées par une vacance du pouvoir en cas de déchéance du président, elle salue la décision de la Haute Cour constitutionnelle. En particulier la demande de dialogue à travers un pacte de responsabilité. « Il faudrait qu’il y ait maintenant d’autres acteurs externes à ces deux institutions, qui puissent mettre la pression et les contraindre à respecter ce pacte et à être responsables, à exercer leur mandat comme il faut, comme il est prévu », souligne Faraniaina Ramarosaona.

Et elle souhaiterait que la société civile joue le rôle d’arbitre. « Il y a une corrélation directe entre le non-engagement citoyen et la situation actuelle, analyse-t-elle. Tous les jours, c’est les médias, la société civile, la communauté internationale qui devraient mettre la pression pour que Madagascar aille dans le sens qu’il faudrait. »

Elle reste toutefois dans l’expectative, car pour être sûr que la crise soit bien terminée, il faut encore que la tentative de dialogue entre députés et présidence aboutisse.

Source : rfi.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar