Brèves Madagascar

Des mineurs victimes d’agression sur facebook

Mercredi 27 Juillet 2016

Article 20 par ici, article 20 par là. On dirait qu’il y a encore des utilisateurs de facebook à Madagascar qui ne se plient pas devant monsieur Article 20 de la cybercriminalité. En effet, la police des mœurs et police des Mineurs reçoit, plusieurs plaintes des parents qui se soucient de la vie de leurs enfants.

Ces plaintes sont souvent déposées après que les enfants aient reçu des menaces de mort ou encore des agressions verbales, des harcèlements sexuels : rapporte un responsable au sein de la PMPM. Étymologiquement, cybercriminalité signifie crime commis dans un espace virtuel, donc toutes menaces, tous les harcèlements peuvent faire l’objet d’une traduction en justice.

Mais la fracture numérique à Madagascar ne permet pas à l’administration de palier ces « cybercrimes » surtout envers les enfants. En outre, aucun dispositif n’est en place pour être une police numérique. Le mieux qu’on puisse faire c’est de surveiller nos enfants pour être à l’abri de toutes formes d’agressions sur les réseaux sociaux. Vous comprenez maintenant pourquoi facebook indique 18 ans l’âge minimal pour l’utilisation de la plateforme.
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar