Alerte Infos

Des tortues massacrées au Nord de Madagascar

Mercredi 4 Juillet 2012

Des tortues massacrées au Nord de Madagascar
Les tortues de mer disparaissent peu à peu des cotes malgaches, notamment dans le nord depuis qu’elles sont devenues la cible préférée des braconniers. Des notables dénoncent ces pratiques dans la presse locale. (source : linfo.re)


La baie d’Antsiranana (sur la pointe nord de Madagascar) abrite un nombre important d’espèces marines protégées, notamment les tortues. Mais depuis quelques temps, ces reptiles disparaissent de façon alarmante. En cause, un braconnage intensif qui, malgré les lois en vigueur, continue de sévir dans plusieurs localités.

Sur les étals des marchés locaux, on trouve des viandes de tortue marine à un prix dérisoire de 3 000 à 5 000 Ar le kilo (entre 1 à 1,5 euro ). Dans les grands restaurants, les tortues figurent aisément sur la carte et sont très appréciées par les clients.

Tout des tortues intéresse les braconniers, que ce soit leur carapace, avec laquelle on peut fabriquer des bijoux de fantaisie, leur sang, qui selon les guérisseurs possède des vertus thérapeutiques et tonifiants, de même que les testicules, et bien évidemment leur viande et leurs œufs.

Pour les notables locaux qui se sont exprimés dans les pages de l’Express de Madagascar, il est impossible que les responsables de la sécurité marine ne soient pas au courant de ces pratiques qui s’opèrent pourtant au grand jour. « A mon avis, ils doivent toucher leur part lors du transport et pendant la vente de la viande de tortue », et c’est peut-être pour cela qu’ils ferment les yeux sur ces infractions, estime l’un d’eux.

Un autre de marteler : « On a l’impression qu’il n’y a pas de contrôle de la part du ministère de la Pêche ». « Il faut qu’il y ait plus d’hommes et une surveillance accrue », insiste-t-il.

Un atelier a pourtant été organisé dans la Grande île afin d’élaborer un plan de conservation de ces espèces marines protégées, rappelle RFI. Mais au vue de ce qui s’opère, il semblerait qu’aucune mesure d’accompagnement n’ait été prise.

Selon le quotidien, l’enquête d’une ONG américaine appelée Blue Venture a révélé que quelque 16 000 tortues marines en voie de disparition sont capturées chaque année dans une seule région de Madagascar.

A ce rythme, les spécialistes craignent que cette espèce ne disparaisse des côtes malgaches d’ici quelques années. D’autant plus que les lieux de ponte sont devenus trop dangereux pour ces reptiles et rares sont celles qui viennent encore y pondre leurs œufs. Un autre phénomène inquiétant qui vient s’ajouter aux actes de braconnage.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar