Infos Diaspora

Deuil national pour Regis Gizavo

Lundi 24 Juillet 2017

Regis Gizavo
Regis Gizavo
Ayant porté haut les couleurs de la Grande île sur la scène internationale, Regis Gizavo aura droit à des funérailles et à un deuil national pour son retour au pays.

« Il est un véritable héros national », ce sont les mots que le chef du gouvernement Olivier Mahafaly Solonandrasana a utilisé pour décrire cet artiste d’exception qu’est Regis Gizavo. En ode à la musique, au talent et à la créativité de ce grand maître de l’accordéon, il a été décrété, lors d’un conseil des ministres au courant de la semaine passée, que le 27 juillet, le jour de son inhumation, sera un jour de deuil national. Un événement inédit, Regis Gizavo est ainsi le premier artiste qui a droit, en hommage à sa mémoire, à un deuil national.

Ceci-étant, c’est ainsi tout à la hauteur de la carrière et de la carrure de ce musicien émérite, qu’était Regis Gizavo, que des obsèques honorables et d’envergure à son image lui seront réservées pour son retour au pays. « Depuis l’arrivée de sa dépouille mortelle, mercredi à 6h à Ivato, jusqu’à ses obsèques, Regis Gizavo aura droit à des funérailles nationales depuis la capitale, jusqu’à Toliara, sa ville natale », affirme le député Siteny Randrianasoloniaiko, proche de l’artiste. Regis Gizavo passera encore par la capitale. Un ultime hommage de la part de la scène culturelle nationale, voire internationale, lui sera rendu, le 26 juillet, au Palais des Sports et de la Culture Mahamasina.

Signe de respect

Là où les présentations de condoléances du grand public à la famille se tiendront également. De divers horizons, les artistes seront nombreux à répondre présent, tous ceux qui ont déjà collaboré avec Regis Gizavo et ceux qui l’ont côtoyé et admiré par sa musique.

Tous les artistes présents sur place, lors de la veillée funèbre, le soir, donneront un grand concert de deuil, emmené par le président du Syndicat des artistes, Paul Bert Rahasimanana dit Rossy, lui-même.
« Des artistes d’envergure internationale sont également attendus. On espère qu’ils pourront tous aisément faire le déplacement pour les adieux à Regis Gizavo », rajoute Siteny Randrianasoloniaiko. Regis Gizavo quittera la ville des Mille dans la matinée du jeudi, jour de deuil national, pour rejoindre Toliara.

Une veillée de deux jours est aussi prévue au Gymnase de Toliara, avant son inhumation. Un grand concert de deuil s’y tiendra également dès l’après-midi avec les artistes locaux. Regis Gizavo sera raccompagné à son ultime demeure le 29 juillet à Andranomena à Toliara, sous l’égide des autorités et du gouvernement malgache.

Source Express de Madagascar.

N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar