Alerte Infos

EPP Fiadanana : spoliée de ses terres depuis plus de vingt ans

Vendredi 6 Mai 2011

Les terres de l’EPP de Fiadanana, objet de convoitise...
Les terres de l’EPP de Fiadanana, objet de convoitise...
Lors de l’inauguration du nouveau bâtiment de l’Ecole Primaire Publique (EPP) de Fiadanana par Edgard Razafindravahy mercredi...

...des questions diverses ont été abordées, avec les autorités du fokontany et les responsables de l’EPP.

Concernant le fokontany, l’éclairage public défaillant sera amélioré avec la collaboration de la JIRAMA (compagnie nationale d’eau et d’électricité). D’autres sujets, tels que la réfection de ruelles et d’escaliers a également été abordé, de même que l’installation de bacs à ordures intermédiaires dans le fokontany.

Par ces mesures, le Président de la Délégation Spéciale (PDS) d’Antananarivo, Edgard Razafindravahy, exhorte constamment la population à prendre soin des biens publics, tout en répondant à leurs demandes.

Le message constant du PDS consiste à rappeler que la dignité d’Antananarivo, Ville des Mille, passe par la dignité de sa population, et donc par son bien-être.

Concernant particulièrement l’EPP de Fiadanana, celle-ci est confrontée depuis plusieurs années à des soucis fonciers. En effet, le terrain de l’école mesure 1 hectare 700 ares, et pourtant, cette superficie est de plus en plus rognée par les voisins.

Ces personnes ont affirmé aux dirigeants de l’EPP qu’ils possèdent un titre en bonne et due forme, et ont bâti plusieurs constructions - plus d’une dizaine, dont une surplombant le nouveau bâtiment - sur ces terres. Les conséquences de ces actes sont la réduction progressive de l’espace vital de l’école, la cour pour les enfants, les terres qu’ils auraient pu cultiver et ainsi de suite.

Le directeur de l’EPP, Rakotoson, a ainsi révélé que l’année dernière, ces voisins envahissants se sont avérés belliqueux, certains d’entre eux ont en effet arrachés les plants mis en terre par l’EPP dans le cadre d’activités de reboisement.

« Depuis 10 ans que je travaille ici, a indiqué Rakotoson, ces voisins sont venus avec des papiers, affirmant qu’ils détiennent la propriété de ce terrain ». D’où tiennent-ils ce titre ? Nul ne le sait.

Une enseignante, qui travaille depuis 1974 à l’EPP Fiadanana, s’est indignée de ces comportements. Soulignant que le plan du terrain est disponible, elle a noté que les gens arrivent, délimitent le terrain, et construisent leurs bâtiments.

Des plaintes, des pétitions, toutes sortes de mesures ont été prises, mais les nouveaux venus ont continué leurs actions, regrette cette enseignante. A ce jour donc, aucune mesure concrète n’a pu résoudre ces occupations foncières.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar