Alerte Infos

Echaufourées à Ambohipo

Mardi 19 Mars 2013

Echaufourées à Ambohipo
Antananarivo, Madagascar - Samedi une voiture 4x4 pick-up du pasteur Mailhol a été incendiée par une foule en colère à Ambohipo. (source : orange.mg)

Pour cause, un accrochage qui a vite dégénéré entre les gardes du corps de ce dernier et des transporteurs de la ligne 129 au croisement dit « des trois chemins », à Ambohipo.

Un incident qui a vite tourné au vinaigre. Alors que la campagne électorale n’a pas encore débuté, des accrocs commencent déjà. Sur les faits, deux interprétations s’imbriquent. Lors d’une conférence de presse qu’il a donnée hier à Anosy, l’initiateur de la formation politique GFFM (Gideona ho an ny fandresena ny fahantrana eto Madagasikara) a apporté sa version des faits avec le soutien des deux hommes, un receveur et un passant, impliqués dans l’incident. Il s’agit, pour ces derniers, d’un malentendu avec les gardes du corps du pasteur Mailhol car ceux-ci ont entendu des gens proférer des injures à l’endroit de l’église Apokalypsy lors de leur passage sur les lieux et c’est ce qui a motivé leur initiative d’amener les deux individus au commissariat du deuxième arrondissement. Tandis qu’un témoin sur les lieux a fait savoir qu’à l’origine de l’incident, entre les chauffeurs de taxi-be et les gardes du corps du fondateur de l’Apokalyspsy, une dispute sur fond de priorité a provoqué un énorme embouteillage sur la place.

Il n’en demeure pas moins que l’attitude des gardes corps qui ont vigoureusement emmené le receveur d’un taxi be, et un passant aux autorités n’as pas été du goût des riverains des «Trois chemins» qui s’étaient vite rués vers la 4x4 pour la brûler, en réclamant la libération des deux hommes conduits par les deux gardes du corps. «S’ils n’avaient pas embarqué avec eux les deux hommes, la situation ne se serait pas empirée. Il ont tout simplement abusé de leur pouvoir», a continué un témoin. En tout cas, l’arrivé du pasteur Mailhol sur les lieux avec les responsables de sécurité du quartier, pendant que sa voiture se faisait calciner, n’a pas changé grand chose. Il a d’ailleurs accouru vers le commissariat pour libérer les deux hommes mais le mal était déjà fait.

Hier dans l’après midi, par contre, il a réuni les riverains du quartier pour réconcilier avec eux. «Je reconnais que mes hommes ont eu des réactions disproportionnées. Il ne sert à rien de porter l’affaire devant la justice car nous habitons dans un même quartier», a-t-il déclaré. Aussi, deux zébus seront offerts aux gens du quartier dans les jours à venir en guise de rapprochement entre les deux parties. «On m’a fait savoir que mes gardes du corps avaient besoin de plus de formation pour faire face à une situation pareille», a-t-il déclaré hier à Anosy.

Jao Patricius - newsdemada
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar