Alerte Infos

Elections : Rajoelina affûte les armes

Vendredi 16 Novembre 2012

AFP Photo/Stéphane De Sakuti
AFP Photo/Stéphane De Sakuti
Si une partie de la classe politique semble encore occupée à disserter sur le processus de sortie de crise, les candidats potentiels se préparent déjà à affronter les urnes. Le dirigeant de la Transition, Andry Rajoelina, n’est pas en reste. (source : orange.mg)

«Il s’agit d’une rencontre entre amis et proches collaborateurs qui partagent les mêmes convictions et les mêmes objectifs», a déclaré hier, Andry Rajoelina, président de la Transition, concernant sa rencontre avec quelques-uns de ses collaborateurs. Une rencontre qui a permis notamment de secouer son camp et de «faire le point pour qu’on puisse agir à travers une vision commune», a-t-il poursuivi en marge du passage des agents recenseurs à son domicile, hier à Ambatobe. Une réunion d’autant plus cruciale que les partisans du président de la Transition se sont mués en silence ces jours-ci.

A fortiori, après que l’homme fort du Tanora malagasy vonona (TGV) a remis les pendules à l’heure, les principaux ténors de son parti tentent actuellement d’occuper le terrain médiatique. Invité d’une station privée de la capitale, Hery Rasoamaromaka, coordonateur du TGV Analamanga et membre du congrès de la Transition, n’as pas été tendre hier envers le chargé d’affaires des Etats-Unis, Eric Wong. Celui-ci a rappelé l’inexistence de démocratie dans le pays lors de son intervention devant les personnalités conviées à Tanjombato lors de la réélection du président américain, Barack Obama.

Quant à Andry Rajoelina, ne voulant pas s’attarder sur le sujet, il a seulement fait remarquer «qu’il s’agit de consolider la collaboration, organiser la nouvelle méthode de travail et déterminer les prochaines étapes à franchir ensemble». Il n’en reste pas moins que certains proches du président de la Transition ont dénoncé leur mise à l’écart ces derniers temps. La déclaration du dirigeant des Autres sensibilités (As), Jean-Eugène Voninahitsy, avant-hier à l’issue d’un point de presse, s’apparente à un appel pressant à l’endroit du président de la Transition en vue de lancer un clin d’œil à ses partisans de première heure.

Souplesse

Concernant l’attente d’une partie de la classe politique, en particulier les partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana, à propos d’un éventuel accord politique, il a indiqué que la feuille de route est déjà un accord politique et que le mieux serait de s’atteler sur sa mise en œuvre en ajoutant, au passage, qu’il est toujours ouvert au dialogue «si besoin est». La mouvance Ravalomanana, par le biais de Hanitra Razafimanantsoa, avait d’ailleurs déclaré samedi dernier que «La mission de la Cenit se cantonne sur le plan purement technique, si demain une élection se fera, ce sera avec Dada. Peu importe la date de son arrivée, 8 novembre ou 8 décembre, ce n’est pas le plus important». Elle avait laissé entendre que le financement des élections est tributaire du règlement de cette situation. Une affirmation soutenue par Olivier Rakotovazaha, hier, à l’occasion de la rencontre des membres de la chambre haute avec la Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (Cenit).

En tout cas, la médiation continue de rapprocher autant que possible les points de divergence entre les deux protagonistes de la crise en dépit des échecs connus jusqu’à présent. S’exprimant au sujet de sa rencontre avec l’ancien président mozambicain, Joaquim Chissano, dernièrement, le patron du TGV de déclarer que «Nous avons discuté de la situation politique de Madagascar ainsi que des prochaines étapes de sortie de crise (...). L’heure est aujourd’hui à la solidarité pour que tout le monde puisse se concentrer sur la résolution de la crise et non focaliser le débat sur une seule personne ou un groupement politique».

Le calendrier électoral en question : « Il ne faut plus déstabiliser les opinions en se demandant si les élections auront lieu. Nous devrons nous donner les mains pour tenir des élections crédibles et acceptées par tous.», a noté hier Andry Rajoelina à Ambatobe. Une prise de position coupant court à certaines craintes de la population sur la tenue des élections à temps mais également une déclaration reflétant un engagement à long terme. Signalons que l’élaboration des avant-projets de textes relatifs à la convocation des électeurs, les modalités de certaines pièces à fournir, la condition d’application de la loi organique 2012-015, le remboursement et la contribution des candidats à la présidentielle et sur la répartition des sièges, ainsi que le découpage de circonscription pour les législatives est actuellement en gestation.

Jao Patricius (newsmada)


N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar