Alerte Infos

Elections : Razafindravahy en locomotive

Mardi 7 Mai 2013

Elections : Razafindravahy en locomotive
Après l'annonce de la candidature de Andry Rajoelina, tout le monde s'attend à ce que Edgard Razafindravahy, candidat élu par le congrès du parti TGV lui cède la place. Pour le moment, l'interessé reste détérminé à finir ce qu'il a commencé pour diverses raisons.

D'abord parce que la loi ne permet pas de désistement après la diffusion de la liste officielle des candidats par la Cour électorale spéciale. Comme il n'a pas la réputation de hors-la-loi et même si depuis le référendum constitutionnel, on manipule les textes comme on veut, il ne choisira certainement pas cette voie. Le minimum pour un homme politique est de respecter son engagement. De toutes les façons, sa machine est enclenchée et ce n'est pas un candidat de plus ou de moins qui va pouvoir tout remettre en cause. Un mois de test a d'ailleurs montré qu'il peut marcher tout seul, sans « béquilles » ni guide et il a pu mettre ses empreintes dans quelques endroits. Ensuite, parce qu'il est devenu, depuis un mois, le secrétaire national du TGV, un titre qui lui donne tout de même certaines prérogatives, si du moins le TGV est capable de respecter sa propre structure. En principe, c'est lui qui doit prendre les initiatives et les décisions comme dans tout parti qui se res­pecte.

Enfin et pas des moindres, c'est lui qui est le candidat officiel du TGV. Son bulletin porte l'enseigne et les couleurs de ce parti.

Train en marche

À moins d'une nouvelle dérogation de la CES qui a laissé croire qu'on pouvait interpréter la loi de mille façons, on ne peut plus rien changer. Andry Rajoelina devra donc, a priori, porter d'autres couleurs que l'orange et le bleu. Razafin­dravahy peut ainsi voir venir et enclencher la vitesse de croisière dans la pré-campagne. C'est aux autres de trouver comment l'écarter de la course, parce que maintenant, qu'on le veuille ou non, personne ne peut le négliger. Son élection au sein du TGV a d'ailleurs permis de démasquer tous les oiseaux rapaces qui priaient en cachette au retrait de Rajoelina pour tenter de lui voler la vedette.

Ce dernier lui doit une fière chandelle car le voilà débarassé de tous les parasites de la République regroupés en une véritable association de malfaiteurs. Ce sont ces dissidents du TGV qui se trouvent particulièrement gênés par la candidature de Rajoelina plutôt que Razafin­dravahy. Ils vont tous chasser des voies dans le même réservoir, le même panier à...crabes. Les deux hommes ont toujours fait tandem depuis bien avant la crise et ce n'est certainement pas l'élection qui va les séparer.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar