Alerte Infos

Élections à Madagascar : L’AVI en chacun pour soi

Jeudi 18 Avril 2013

Élections à Madagascar : L’AVI en chacun pour soi
La dispersion de l’AVI en vue de la présidentielle s’apparente à une manœuvre stratégique. Un comportement qui pourrait être fatal pour l’avenir du parti.

Un jeu dangereux. Chaque parti politique a sa stratégie pour renforcer son statut et conquérir le pouvoir. Celle du Asa vita no hifampitsarana est de s’éparpiller, et de miser sur plusieurs candidats, ou encore faire cavalier seul. Une manœuvre dont l’objectif final serait de pouvoir s’accrocher aux rouages du pouvoir.

« Une fois qu’il n’y a pas eu de mot d’ordre pour présenter ou soutenir un candidat unique, les membres ont une totale liberté de manœuvre », a déclaré Nirhy Lanto Andria­mahazo, coordonateur général de la présidence et membre du parti AVI. Depuis la création de l’AVI, Norbert Lala Ratsirahonana, président national du parti, semble avoir été le seul, jusqu’ici à avoir fait l’unanimité au sein du parti, pour prétendre à la magistrature suprême.
Ses deux tentatives pour accéder à la présidence par la voie des urnes, ont pourtant été des échecs cuisants. En effet en 1996, le numéro un de l’AVI a recueilli près de 10% des voix, et aux environs de 4% en 2006. Faute de candidat unique pour porter l’étendard de l’AVI, les membres de ce parti misent cette fois-ci sur plusieurs candidats.

Une partie de l’AVI soutien Edgard Razafindravahy, candidat du parti Tanora malaGasy Vonona (TGV), fondé par le président de la Transi­tion. Une autre menée par des membres du bureau politique mise sur un autre candidat. Sylvain Rabetsa­roana, vice-président national de l’AVI, a de son côté décidé de se présenter à la présidentielle sous les couleurs d’un tout autre parti, en l’occurrence le PNJ Mazava.

Effet boomerang

« L’objectif de cette manœuvre est de renforcer le parti, particulièrement lors des législatives », tente par ailleurs de tempérer le coordonateur Andria­mahazo, en insistant sur le fait que l’AVI reste uni. Norbert Ratsirahonana et Johary Rajobson, secrétaire général du parti « n’ont pas le droit d’afficher leur tendance, car ils sont les garants de l’unité du parti », a-t-il souligné, tentant d’expliquer leur discrétion face à la situation actuelle de l’AVI.

Selon une source proche du parti, « Ratsirahonana et Rajobson soutiennent officieusement la candidature d’Edgard Razafindravahy ». Le clivage qui semble être de plus en plus marqué entre les membres de l’AVI pourrait ainsi entraîner son implosion, malgré le fait que ses membres martèlent que « notre formation politique ne risque pas de se dissoudre ».

Ce parti prévoit une con­ven­tion nationale ce 18 avril pour décider sa position officielle face aux élections. Des indiscrétions ont cependant laissé entendre que l’issue de cette convention ne devrait pas accoucher d’une position commune de l’AVI pour soutenir un seul candidat. La
stratégie de l’AVI semble néan­moins avoir été anticipée par ses « alliés », et risque de se retourner contre lui.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson - lexpressmada.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar