Alerte Infos

Elections : sans carte d’électeur suggère le CNOE

Jeudi 25 Novembre 2010

Lors de son rapport sur le référendum, le Bureau national du Comité National d’Observation des Elections (CNOE) a été cinglant. Etonnant de la part de cette association qui a pourtant assisté à des scrutins pour le moins complexes depuis ces 20 ans d’existence, comme l’a souligné le Président Ernest Razafindrabe.
Ainsi, selon le KMF-CNOE, depuis que l’association existe, le référendum du 17 novembre dernier est celui qui a comporté le plus d’irrégularités possibles. La liste est longue et fastidieuse, néanmoins les efforts des membres du CNOE méritent d’être reconnus. Ce sont en effet des bénévoles. Ainsi, durant la journée du 17 novembre, plus de 400 d’entre eux ont été dispersés dans 18 régions de Madagascar, pour prendre notes des faits et gestes dans 430 bureaux de vote, répartis dans 406 fokontany. Ainsi, la non- maîtrise de la procédure de vote par des membres de bureaux de vote a été relevée, l’hésitation des électeurs sur l’utilisation du bulletin unique, le mécontentement d’électeurs en constatant le rajout manuscrit de leur noms dans la liste électorale…
Par ailleurs, le vice-président national Isabelle Ramanganirina a relevé la confusion de l’électorat à cause de la propagande menée par de nombreux membres du gouvernement ou des responsables étatiques tels que les chefs de circonscription scolaire (CISCO). En affirmant que cette Constitution est la meilleure, ces autorités orientaient déjà le choix des électeurs, a relevé le CNOE. Les tournées successives du Président de la Haute Autorité de la Transition s’inscrivent dans cette instauration de confusion, a ajouté le vice-président national Isabelle Ramanganirina. Les commentaires de l’association portent également sur le traitement de la liste électorale dans les grandes villes et en milieu rural, les listes n’ayant pas fait l’objet de révision dans les campagnes. Le nom de personnes décédées y figure encore dans certaines localités. Pour terminer le KMF-CNOE suggère que la carte d’électeur soit supprimée car sa confection engendre des frais supplémentaires. Or sa livraison et distribution s’est avérée des plus chaotique durant le référendum. Ainsi, le CNOE estime que la carte d’identité nationale devrait suffire pour se présenter à une élection.
Ginette Ravelomanantsoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar