Alerte Infos

Enlèvement de deux Français à Madagascar – pourquoi la France a envoyé le GIGN

Samedi 23 Avril 2016

Deux ressortissants Français, Shane Koudjee, et Zahid Asgaraly ont été enlevés en l’espace d’une semaine, à Madagascar. Le GIGN français est envoyé sur place.

Zahid est le frère de Galib Asgaraly, surnommé avec son associé Saïd Hassan « les quincaillers d’Andravoahangy », lesquels « n’hésitent pas à abuser de leurs liens étroits avec le PHAT et son bras armé le FIS (ex-CAPSAT) pour semer la terreur dans la communauté karana même » rapportait Mediapart le 8 octobre 2013. Galib Asgaraly est par ailleurs impliqué dans le « coup d’Etat de 2009, qu’il est accusé d’avoir financé à hauteur de 1,6 Milliards d’Ariary, et a été frappé d’interdiction de sortie du territoire (linfo.re/ocean-indien et mcmparis.wordpress.com)

Zahid Asgaraly a été kidnappé par 4 hommes armés dans la soirée de lundi dernier en sortant de son magasin. Il est bien connu comme « opérateur économique » dans la capitale malgache. Vingt quatre heures après le rapt, la famille affirmait ne pas avoir reçu de demande de rançon.

Le gouvernement s’est mobilisé, et des agents du GIGN français ont débarqué dans la Grande île, rapporte le quotidien midi-madagasikara.mg.

L’autre Français, Shane Koudjee, avait été enlevé en sortant de la mosquée. Il a été libéré par les forces de l’ordre après cinq jours de détention. Cinq personnes ont été arrêtées. Le cerveau du rapt, un homme d’affaire proche du régime, est un client de ses à qui il doit 43 millions d’Ariary (12 000 euros). Il est le bras armé d’une femme d’affaire proche du régime et sert de force de répression, avec un conseiller d’un ex ministre.

Pourquoi envoyer le GIGN dans un pays étranger ?

C’est la seconde fois que les autorités françaises dépêchent à Madagascar leurs agents. Trois fonctionnaires français et un spécialiste dans la négociation de prise d’otage ont été dépechés sur place pour le compte du ministère des Affaires étrangères français.

La corruption gangrène le système judiciaire malgache, et ne donne confiance à aucun citoyen. Bien souvent, des éléments des forces de l’ordre sont impliquées dans des affaires de kidnapping. Le cas des jeunes Arnaud et Annie de Toamasina est d’ailleurs encore dans les esprits : les représentants du système judiciaire étaient impliqués.

Les Indopakistanais à Madagascar sont majoritairement de nationalité française, 99,9% musulmans, et bi-nationaux (malgache et français). Ils sont très actifs dans la vie économique du pays, ont des moyens financiers énormes, et en bons musulmans, sont un peu esclavagistes. La moitié de la population est chrétienne

La répétition des actes d’enlèvement aussi bien dans la capitale malgache que dans ses provinces (essentiellement à Toamasina), depuis quelques années, aurait amené l’Hexagone à décider cette intervention.

© Jean-Patrick Grumberg

Source : Dreuz.info

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar