Alerte Infos

Environnement : les écolos s’impliquent dans le secteur pétrolier

Mercredi 11 Mai 2011

Alvaro Kemposky, durant la présentation de Madagascar Oil...
Alvaro Kemposky, durant la présentation de Madagascar Oil...
Le succès du Salon International des Mines et des Hydrocarbures (SIMH) ne doit pas masquer les réalités vécues par les populations sur les sites d’exploitation pétrolière.

Le succès du Salon International des Mines et des Hydrocarbures (SIMH) ne doit pas masquer les réalités vécues par les populations sur les sites d’exploitation pétrolière.

Voici, en quelques mots, le message de l’ARENA - Alliance pour le respect de la nature - lors d’une conférence au Carlton lundi. L’association, à travers son Président Jules Ratsimbazafy, préconise ainsi que les consultations populaires soient effectives dans toutes les décisions relatives à leur environnement et partant, à leur existence.

Les exploitations citées en exemple sont essentiellement celles de Madagascar Oil, qui opère dans les sites de Bemolanga et Tsimiroro, situés dans le moyen-ouest de Madagascar. Durant le SIMH, l’exposé d’Alvaro Kemposky, General Manager de la compagnie, avait traité des réalisations et des perspectives de celles-ci.

Depuis l’année 2004, Madagascar Oil a ainsi investi 197 millions de dollars, et entretient d’excellentes relations avec les populations des communes d’exploration, tout en tenant compte de l’impact environnemental. La prospection arrive à une phase de développement appréciable, a noté Alvaro Kemposky.

Pour sa part, l’ARENA, durant sa conférence, a indiqué par exemple que la prochaine mise en place des pipelines de Tsimiroro et de Bemolanga doit faire l’objet d’informations et de discussions avec la population locale. Les lieux que traverseront ces tuyaux doivent être connus, a-t-il soutenu. Les impacts de l’extraction pétrolière sur la vie quotidienne des habitants sont nombreux, ainsi que l’a confirmé un habitant de la zone.

Les pâturages traditionnels se situent dans les lieux d’extraction, ainsi le bétail des populations locales est exposé à des difficultés en termes d’alimentation. L’eau risque également de manquer, a signalé l’ARENA, dans la mesure où l’extraction de pétrole nécessite l’utilisation de cet élément en grande quantité.

En résumé, des questions se posent sur la relation effective des habitants et des investisseurs par rapport à ce qui se dit de manière officielle. Il est clair, en tout état de cause, que l’installation d’équipements industriels, bouleverse la vie des habitants. Dans le cas de l’exploitation de fer à Soalala, des entrevues ont eu lieu avec la population locale, l’ONE - Office National de l’Environnement - et la compagnie WISCO Madagascar.

La question fondamentale, qu’il s’agisse de fer, de pétrole ou d’autres ressources du sous-sol, demeure la compréhension du changement, ainsi que la capacité d’anticipation des habitants sur ce que va devenir leur cadre de vie habituel, une fois les forages commencés.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar