Brèves Madagascar

Est-ce que Madagascar sera prêt pour le sommet de la francophonie?

Vendredi 14 Octobre 2016

Le COMESA est bel et bien abrité par la ville des milles. Mais est-ce qu’elle est prête pour le sommet de Francophonie ?

Construction des infrastructures atone

L’Ambassadeur pour l’organisation de la francophonie avait annoncé, à l’occasion d’une visite des infrastructures pour le COMESA effectuée par les membres du gouvernement, que « Les autorités ont fait un travail exceptionnel qui bénéficiera au COMESA tout comme à la Francophonie. ». Mais d’autres infrastructures sont requises pour le sommet de la francophonie. En voyant la construction des infrastructures destinées à recevoir ce sommet mastodonte, on se demande toujours si ces dernières seront prêtes à temps pour le sommet. Questionnés à ce sujet, les responsables rassurent que les travaux seront livrés bien avant le sommet, mais l’état d’avancement des travaux remets en doute ces propos. Faut-il rappeler que nous sommes à environ un mois dudit sommet.

Consolidation de la voix des opposants

Est-ce que Madagascar sera prêt pour le sommet de la francophonie?
Les deux mâchoires de l’étau se resserrent également contre le régime Rajaonarimampianina. En effet, une grande réunion des opposants, regroupés dans le DFP Dinika ho an ny Fanavontam-Pirenena ou Conseil pour la Refondation de la Nation, s’est tenue la semaine dernière. Ce mouvement va organiser un congrès avant le sommet de la francophonie dont le but est la destitution des dirigeants actuels. Pour eux, ce régime ne fait que vendre Madagascar aux étrangers et ne mérite pas de diriger le pays. On se demande alors comment le numéro un malgache va gérer tout cela. Pour les membres du DFP, les dirigeants actuels font la sourde oreille. Il est temps d’apporter un changement et de faire comprendre aux dirigeants, qu’ils devraient renoncer à leur poste.

Ce sera une tâche difficile qui attend le PRM, face au mouvement des opposants, à la veille d’un événement qui lui est cher. Le PRM qui a toujours réitéré que les opposants sont un frein pour le blocage au processus de développement. Est-ce qu’il va revivre ce que Ravalomanana a vécu ? C’est à dire destitué avant la réception du même sommet. Et même si les infrastructures sont livrées à temps, sommes-nous prêts politiquement ?
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar