Interviews

Evangelisation par le théâtre - FJKM Montrouge toujours pionnier !

Lundi 18 Juin 2012

Evangelisation par le théâtre - FJKM Montrouge toujours pionnier !
Une pièce théâtrale en malgache pour le public parisien : du jamais vu dans les annales du théâtre et de l’évangélisation ! Voici donc Sambofiaran’i Noa, inspiré de l’histoire de l’Arche de Noë de la Bible, écrit et présenté en malgache en région parisienne. Un premier pas difficile mais faisable selon FJKM Montrouge Paris ! Madaplus a recueilli les explications de Hugues Rakotondrazanany, membre du comité d’organisation de cet événement qui se tiendra à Boulogne Billancourt (92) le samedi 23 juin.

Madaplus (MP) : Pouvez-vous présenter en quelques mots l’événement?

Comité d’Organisation de Sambofiaran’i Noa (C.O.S.Noa) :

Tous les ans, la FJKM Montrouge Paris organise une manifestation culturelle pour fêter son anniversaire. Cette année, pour souffler notre 27ème bougie, nous avons choisi la voie du dépassement en offrant une pièce théâtrale unique au public. Nous avons donc décidé d’offrir « Sambofiaran’i Noa » qui va briller par son originalité en témoignage de notre foi en Christ.
En réalité, cette pièce sera donc le bouquet final d’une série de diverses manifestations mais nous allons donner le meilleur de nous-même à cette occasion car nous savons depuis longtemps que le public attend beaucoup et demande encore plus de la part des Eglises surtout en France. La pièce, intitulée « Sambofiaran’i Noa » est une comédie dramatique. Elle sera jouée intégralement en malgache. Une de ses particularités, qu’il faut souligner aussi, c’est son côté poétique mais très adapté à l’oreille moderne. C’est une belle œuvre ; elle sera gravée dans l’histoire de l’évangélisation malgache à Paris puisqu’elle sera la première dans son genre. Nous vous donnons rendez-vous donc à la salle de théâtre des Abondances, à Boulogne-Billancourt le 23 juin à 19h00.

MP : En choisissant l’Arche de Noé qui appartient à l’Ancien Testament, n’y a-t-il pas un contraste avec les actualités?

C.O.S.Noa :

Pas du tout. Certes, les époques ne sont pas les mêmes, mais nous croyons fermement que cet événement ne détone pas, au moins pour deux raisons.
Premièrement, il ne faut pas oublier que l’Arche de Noé n’est pas une légende. C’est une histoire vraie, reprise et confirmée par de nombreux textes, anciens et nouveaux, et même les scientifiques admettent maintenant que les faits ont eu lieu ! L’histoire parle d’une part d’une situation dominée par le mal, dégradée, désespérée et qui ne peut plus durer, et d’autre part, le besoin d’un monde nouveau, d’une transformation radicale.

En comparant les deux époques (celle d’aujourd’hui et celle de l’Ancien Testament) avec un peu de recul, on voit bien que le tableau est identique parce que c’est ce que nous vivons aujourd’hui : le monde est en crise, l’humanité s’enfonce dans des conflits. La guerre, l’égoïsme, la délinquance et les vices se multiplient. Le mal prend de la place et tout cela se voit dans de nombreuses régions dans le monde. Mais la situation doit changer. Attention : Dieu a décidé d’intervenir à travers son serviteur, Noé, qui a accepté d’agir en son temps. Noé a prêché, il a semé de bonnes paroles, il a agi et il a tout donné parce qu’on sait maintenant que la construction de l’Arche représentait un investissement énorme par rapport à l’état de la technologie de l’époque. Aujourd’hui, à l’ère des nouvelles technologies et du savoir-faire moderne : Dieu nous regarde : acceptons-nous de faire le bien, pour nous et envers tous et de prêcher la bonne parole ? Ou attendons-nous qu’Il vienne frapper ? Cette pièce va tenter de convaincre chacun de nous à faire le point avec lui-même.

Et deuxièmement, cette œuvre sera notre part de brique pour la célébration du mois consacré à la langue malgache c’est-à-dire le mois de juin, et surtout pour la commémoration de l’écriture de la Bible en Malgache. Car l’événement va avoir lieu le premier samedi qui suit cet anniversaire [*].
[*NDLR : Le 21 juin est la date d'anniversaire de l'écriture de la Bible en malgache, et cette année, c’est la 177ème.]

« Aujourd’hui, à l’ère des nouvelles technologies et du savoir-faire moderne: Dieu nous regarde : acceptons-nous de faire le bien, pour nous et envers tous et de prêcher la bonne parole ? »

MP : Concrètement, comment allez-vous donc procéder pour faire passer le message?

C.O.S.Noa :

Cet événement sera unique et original ! D’abord, il est placé sous le signe de la fraternité car nous avons tissé des partenariats sur le plan organisationnel. Nous adressons donc notre profonde reconnaissance à nos partenaires, en particulier Tennis Malagasy, Cap Madagascar et Madaplus.
Ensuite, la pièce a été adaptée pour répondre aux attentes du public : les dialogues sont actualisés sans déroger aux règles de l’art. Le public y retrouvera surtout l’expression vivante de la dérision et de la punition… Mais il faut vraiment voir sur place, sentir et comprendre, car l’encadrement sonore et visuel sera appuyé. C’est la pièce même qui l’exige puisqu’elle a un contenu émotionnel fort.
Et enfin, il est clair que la diffusion du message ne s’arrêtera pas à la fermeture des rideaux. C’est là que le public commencera à prendre conscience de « l’état des lieux » et de son rôle. Côté organisateur également, je pense que nous aurons acquis une expérience unique qui ne s’arrêtera pas là. Nous avons suivi un nouvel angle dans notre approche et cela va continuer bien au-delà. Cela va donner un nouvel élan dans notre mission d’évangélisation.

MP : Un mot pour terminer ?

C.O.S.Noa :

Nous remercions l’auteur, Andriamboavonjiarinaivo, de nous avoir donné gracieusement l’autorisation de présenter son œuvre. Nous remercions également le public, qui sont de plus en plus nombreux ces derniers temps à nous répondre : en France, à Madagascar et même en Europe. Nous prions pour vous. Dès le début, vous étiez déjà nombreux à manifester votre encouragement ! Nous en sommes fiers et nous vous promettons que nous ferons bon usage des fonds récoltés, dans la joie, la bonté et l’allégresse, comme le recommande la lettre aux Théssaloniciens : « …poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. » (I Tes 5 : 15-17).

L’Equipe Madaplus vous remercie et vous donne rdv le samedi 23 juin !

Rappelons l’adresse :
THEATRE DES ABONDANCES
Salle de spectacle du Centre les Abondances
49 rue Saint-Denis - 92100 Boulogne-Billancourt à partir de 19h.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar