Interviews

FANJAVA: 1ère plateforme de financement participatif pour Madagascar - Interview de ses 2 fondateurs.

Mercredi 8 Juin 2016

Charles-Henri et Miandra Ravony / www.madaplus.info
Charles-Henri et Miandra Ravony / www.madaplus.info
Ils font le tour du web et des réseaux sociaux malgaches en ce moment, ils viennent de lancer le concept FANJAVA. Charles-Henri et Miandra Ravony, respectivement 30 et 28 ans sont deux jeunes malgaches ambitieux mais surtout volontaires pour contribuer au développement de leur pays d’origine par le biais de FANJAVA. Accrochez-vous ce sont des passionnés qui vous parlent !
Rencontre avec les frères Ravony.


- Pouvez-vous présenter FANJAVA ?

FANJAVA (fanjava.com) est la première plateforme financière participative 100% dédiée à Madagascar. Par première, nous entendons la première à être aboutie dans ce qu'elle prétend apporter.
Autrement dit, c'est une plateforme en ligne de crowdfunding (financement par la foule) qui permettra à la diaspora malagasy du monde entier (et les amis de Madagascar) de financer par des dons (uniquement) de jeunes pousses et pépites à Madagascar.
En amont, FANJAVA veut faire de la diaspora malagasy une force économique et financière incontournables dans la vie économique de notre pays. En aval, elle entend libérer le financement d'amorçage de toutes les idées entrepreneuriales innovantes et prometteuses, sans discrimination sociale ni économique, encore moins intellectuelle.
A terme, FANJAVA sera une plateforme polyvalente et permettra le refinancement d'entreprises existantes via un fonds d'investissement 100% malagasy.

- D’où vous est venue l’idée de créer FANJAVA ?


FANJAVA vient tout d'abord d'une réflexion commune entre plusieurs amis. Nous avons été constamment sollicités par des compatriotes restés à Madagascar pour les aider à financer leurs projets. Ces appels à l'aide se faisaient d'autant plus pressants à mesure que ces compatriotes assistent, émerveillés, à l'émergence économique de plusieurs nations africaines grâce à la solidarité financière et à l'audace technologique.
Localement, il y a aussi et surtout les dissonances cognitives créées par la rareté apparente de l'argent, avec des barrières quasi-infranchissables pour l'obtention d'un crédit bancaire, et l'insolente extravagance de fortunes nombreuses bâties sur l'exportation illégale de nos richesses nationales.
En outre, ce groupe d'amis était lassé de voir de très bonnes idées mourir dans l'oeuf à Madagascar, faute de moyens matériels et d'appuis financiers. Ce qui constitue une double peine : naître pauvre et ne pouvoir apparemment rien y faire pour enfin mourir pauvre. Il fallait sortir de ce fatalisme ambiant, reposant sur la passivité et l'irresponsabilité pessimiste, sinon le cynisme des désenchantés, en trouvant un biais suffisamment fort et fédérateur. Puis le film documentaire "Ady Gasy" de Lova Nantenaina est sorti en France. À partir de là, il nous fallait passer à l'acte. De cette résilience entrepreneuriale de milliers de cerveaux et mains malagasy agiles, il fallait alimenter un moteur durable de fierté pour tous les Malagasy, hors du prisme politique. Au lieu d'espérer vainement l'arrivée d'innovations occidentales coûteuses à Madagascar, pendant que notre marché intérieur est constamment envahi par des procédés et des produits chinois.

Charles-Henri et Miandra Ravony / www.madaplus.info
Charles-Henri et Miandra Ravony / www.madaplus.info
En la matière, l'Inde et certains pays africains nous inspirent profondément.
D'où l'idée de créer FANJAVA pour démocratiser en quelque sorte le financement de l'innovation et accélérer la diffusion de la culture entrepreneuriale au plus grand nombre à Madagascar. Car la majorité des projets d'entrepreneurs malagasy, hors ETI et PME déjà bien établis (et appartenant à une minorité de personnes), se heurtent constamment au déficit de financement dans un climat de méfiance et de fermeture du crédit intermédié.

- Concrètement comment ça se passe : j’ai une bonne idée, quelles sont les démarches à suivre?

C'est très simple. Supposons que j'ai une bonne idée pour entreprendre et que celle-ci est déjà structurée avec un besoin précis de financement, justifiée par un plan d'affaires notamment. Je pourrai d'emblée m'inscrire sur FANJAVA. Dès la validation de mon inscription, je serai accompagné dans la construction de ma campagne de financement pour convaincre le maximum de donateurs de l'intérêt, de la pertinence et de la viabilité de mon projet. A la fin de ma campagne, réussie au moins à 100% (voire au-delà), les fonds collectés sont garantis pour financer mon idée initiale.
Toutefois, il est nécessaire de préciser que :
> Un porteur de projet non familier des arcanes de la gestion et de la finance, bref de l'entrepreneuriat en général, bénéficiera d'un accompagnement gratuit et ciblé par l'équipe de FANJAVA et ses partenaires. Il ne s'agit pas de faire le travail à la place du porteur, mais de l'aider à parvenir à l'essentiel : faire financer son projet afin qu'il puisse se lancer !
> Toute inscription sur FANJAVA fera l'objet d'un ticket d'entrée de 5€ pour faire comprendre à chaque utilisateur les enjeux de la plateforme, et pour éliminer tout comportement aventurier et répréhensible. FANJAVA n'est pas une simple plateforme de "benchmark" de projets, où X pourrait plagier Y ou encore faire financer un projet Z sur une base délictuelle ou encore criminelle. Certainement pas !
> FANJAVA prélève une commission de 18% maximum afin de couvrir des coûts de gestion, d'administration et surtout de prise de risque dans le transfert de fonds collectés à bas coût vers Madagascar. En effet, il est largement plus facile de faire "sortir" de l'argent de Madagascar que d'en faire "entrer". Les alternatives existantes sont les virements bancaires internationaux et le transfert d'argent. Or ces deux systèmes sont extrêmement coûteux.
> Une gouvernance transparente mais stricte sera mise en place pour garantir tous les aspects d'existence et de fonctionnement de la plateforme : cordialité, tolérance et respect dans les échanges, sécurité et intégrité des données, fluidité et cohérence de l'information, protection de la production intellectuelle d'autrui, confidentialité des aspects stratégiques des projets etc.

- Est-ce que les projets doivent être toujours tournés vers Madagascar ?

Oui. Cela découle de la philosophie à la racine même de FANJAVA. À notre avis, et pour l'heure, il est difficilement concevable de faire tourner des projets hors de Madagascar et ne participant pas à la croissance de notre pays. Encore plus inconcevable, et ce serait le comble, de faire financer des projets hors de Madagascar par les Malagasy restés au pays.
Entendons bien que FANJAVA est un moteur d'optimisme et de proactivité pour chaque Malagasy un minimum soucieux de changer sa vie et d'apporter de la valeur à son pays.
Nous quittons de fait les beaux discours de salon, le syndrome du sauveur messianique, et la comparaison interminable de l'épaisseur des diplômes à rallonge. Pour nous, entreprendre en Malagasy, c'est mener des projets tournés vers Madagascar.

- Parlez-nous du système de crowdfunding ou de la plateforme participative.

Imaginé au début des années 2000, le crowdfunding permet à un individu ou à une organisation de faire appel au collectif (son 1er cercle de connaissances/amis et au-delà) pour financer la réalisation d'un concept, l'émergence d'un service ou encore la fabrication d'un produit.
Parallèlement, il y a l'exemple des cagnottes d'anniversaire, basée sur le même effet multiplicateur.
Dans cette philosophie, des valeurs sont omniprésentes, telles la solidarité, l'ouverture d'esprit, l'entraide, le collectif, l'ouverture, la générosité. Les modalités de la décision de financer ou non un projet "coup de coeur", parce que l'on est touché et convaincu, diffèrent à priori de la mécanique rationnelle des établissements bancaires. Cette dernière est basée sur la rentabilité du projet à financer et sur la capacité de remboursement de l'emprunteur; freinant le plus souvent le lancement d'une bonne idée non assortie de garanties solides. Ce qui est un cas d'école à Madagascar.
Soulignons néanmoins que l'essor du crowdfunding, avec l'émergence de mastodontes comme Kickstarter, KissKissBankBank, Ulule et les autres, a conduit à la spécialisation des plateformes aussi bien sur les modalités de financement (don et/ou prêt et/ou prise en participation) que sur les secteurs d'activité (humanitaire, associations, entreprises en refinancement, immobilier etc.).
De quoi questionner la philosophie fondatrice et craindre une certaine dénaturation. Cet essor prouve aussi qu'il y a d'autres manières d'utiliser son épargne et d'agir sur le monde à la hauteur de ses moyens. Dans tous les cas, bien avant le téléthon, la philosophie du crowdfunding est à rapprocher de la solidarité et l'entraide chères à nos ancêtres malagasy. Tout comme le pendant continental, sans cesse rappelé, qu'est la tontine, sorte de cagnotte villageoise et communautaire.

- Qu’attendez-vous de la diaspora ?

Nous pouvons difficilement dire à la diaspora malagasy du monde entier ce qu'elle doit faire. Nous espérons néanmoins que, dans sa diversité et dans son actuel renouvellement, elle trouvera une utilité à FANJAVA et se décidera à financer les projets innovants de nos compatriotes.
Car, en matière de caractéristiques sociales et économiques, la diaspora malagasy n'a rien à envier à celles des autres nations.
Et FANJAVA se veut être un moyen d'action proportionnée en faveur de l'émergence de champions économiques malagasy, qu'ils soient ou non issus de la diaspora, et loin des beaux discours de "sachants" qui agissent rarement.
Pour finir, nous souhaitons vivement que la diaspora malagasy du monde entier réalise son poids économique agrégé, à condition de se fédérer volontairement au-dessus des clans et des accointances.

Merci pour votre passage sur Madaplus.info et bon vent à vous!

Merci à l'Equipe Madaplus!

http://www.fanjava.com/#pour-commencer http://www.fanjava.com/#pour-commencer

Vola Rasoamanana


1.Posté par Rija Ramamonjy le 18/08/2016 06:47
Bonjour! Ca fait longtemps que j'errai de site en site à la recherche d'un type de financement de ce genre. Force est de constater qu'il n'y a que très peu de chance pour un Malgache du pays de bénéficier d'Ulule ou de Kisskissbankbank. Aussi je me trouve heureux d'apprendre qu'il y a un crowdfunding spécialement pour les Malgaches de Mada. Seulement, le souci est, est-ce encore d'actualité? Quelqu'un en a déjà bénéficié? Pourquoi je suis le premier à commenter ici? Merci!

2.Posté par Cap Financement le 02/11/2016 13:49

Bonjour Mr , Mme
vous souhaitez bénéficier d'un crédit pour sortir de
l'impasse que provoque les Banques, par le rejet de vos dossiers de demande
de crédits.Vous souhaitez bénéficier d'un crédit pour la mise en œuvre de
vos projets ;entreprendre vos activités ; Construction de vos maisons
Location Maison ou Appartement ;
Achat Maison Etc..Crédit - Épargne -Mutuelle dispose d'un capital
considérable pouvant octroyer de :10.000 EUROS...10.0000 EUROS...à
7.500.000 EUROS à toutes personnes étant dans le besoin Financier ou
particuliers désirant avoir un prêt dans les
brefs délai . Quant aux taux d'intérêt de 2% selon le montant voulu.*
*Prêt Financier entre particulier * Prêt immobilier * Prêt à
l'investissement * Prêt automobile * Dette de consolidation *
Marge de crédit* * Deuxième hypothèque * Rachat de crédit *
Prêt personnel.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos
conditions.Pour toute autre information veuillez nous contacter par mail:
Financement.cap@gmail.com

CORDIALEMENT...!

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar