Infos Diaspora

FIDIMA: Une initiative privée en faveur des investissements

Jeudi 1 Décembre 2016

Saholy Malet, organisatrice du Fidima
Saholy Malet, organisatrice du Fidima
Une initiative parallèle. Alors que les autorités malgaches mobilisent les partenaires techniques et financiers ainsi que les investisseurs pour les soutenir dans la mise en œuvre du Programme national de développement (PND), les initiatives privées pour soutenir le développement de Madagascar se poursuivent et connaissent autant de succès.

Non loin du siège de l'Unesco où se déroule la conférence des bailleurs se tient également ce jour la troisième édition du forum international des investisseurs à Madagascar et en Afrique (Fidima).


Saholy Malet, organisatrice du Fidima, entouree de Vola Rasoamanana, directrice de publication  de Madaplus,  partenaire média du forum, et de Milena Cakic, conseillère juridique du Fidima #www.madaplus.info
Saholy Malet, organisatrice du Fidima, entouree de Vola Rasoamanana, directrice de publication de Madaplus, partenaire média du forum, et de Milena Cakic, conseillère juridique du Fidima #www.madaplus.info
Pour cette troisième édition, le thème retenu par l'équipe de Saholy Malet porte sur comment « favoriser l'implantation des Petites et moyennes entreprises et les petites et moyennes industries (PME/PMI) locales pour un développement durable en Afrique ». Les débats tourneront principalement sur l'investissement solidaire, le crowdfunding et les stratégies financières.

"Les discussions se feront dans le cadre de tables rondes interactives où les intervenants partageront leurs expériences et échangeront sur leur vision et sur leurs ambitions pour l'Afrique et Madagascar", confie Saholy Malet, organisatrice du Forum. L'idée est alors de mettre en contact et de mettre en relation les gens qui ont les mêmes objectifs et les mêmes visions de manière à "créer des relations d'affaires stables, saines et loyales", poursuit-elle.

Organisé de manière indépendante, le forum se donne comme mission de rapprocher les entreprises malgaches de leurs homologues africains, mais aussi d'éventuels investisseurs. "Quand un projet est mûr, nous mettons celui qui le porte en relation avec un financier, ou un business angel dans le cadre du forum", conclut Saholy Malet.

Lova Rabary-Rakotondravony
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar