Alerte Infos

FPVM : explications du Pasteur Randrianantoandro

Mercredi 12 Janvier 2011

Pasteur Randrianantoandro Jean Joseph
Pasteur Randrianantoandro Jean Joseph
L’Eglise « Fiangonana Protestanta Vaovao eto Madagasikara » (FPVM) a réuni la presse lundi pour s’exprimer enfin en public concernant la vidéo honteuse tournée dans son temple et publiée sur Internet peu avant Noël.

« Il s’agit d’une action destinée à salir la réputation de l’Eglise a affirmé le Pasteur Randrianantoandro Jean Joseph. De plus, c’est un projet ourdi par des malintentionnés, puisque depuis des années, l’accès au temple est interdit à partir de 20 heures, or ces scènes ont été tournées de nuit ». Il faut savoir que le temple en question a été érigé sur un terrain à Taninanandrano qui fait l’objet de litige entre la FPVM et un politicien. Du temps du Président Marc Ravalomanana, ce dernier avait exigé la fermeture de cette église ainsi que la cessation des travaux. Le lien entre les deux affaires a rapidement été fait : déstabiliser la crédibilité de la FPVM afin de récupérer le terrain. Il faut noter en effet que le film présentant des femmes dénudées dans le temple et procédant à des attouchements sexuels a été diffusé sur Internet, sur le site du GTT – Gasy Tia Tanindrazana- mouvement de soutien inconditionnel à Marc Ravalomanana. Le Pasteur Randrianantoandro Jean Joseph, fondateur et dirigeant de la FPVM a réitéré que l’Eglise possède un titre et des papiers en bonne et due forme. L’affaire étant portée en justice, la personne qui se prévaut de la propriété de Taninanandrano a ordonné la démolition de l’édifice au mois de décembre dernier. Des menaces à peine voilées de cette indiquant que tous les moyens seraient utilisés pour que cela se produise. Il est donc facile de conclure, aujourd’hui, que cette vidéo a pour objectif de ravager l’Eglise et ses paroissiens, et de récupérer ensuite ce terrain. Le Pasteur Randrianantoandro Jean Joseph a indiqué par ailleurs qu’un autre film est en préparation, il alerte ainsi les autorités afin qu’elles prennent les mesures en conséquence. Pour l’heure, sept personnes ont été arrêtées dont quatre sont en prison. L’enquête suit son cours. A noter enfin que la FPVM se présente comme une église dissidente de la FJKM – Fiangonan’ i Jesoa Kritsy eto Madagasikara- dont Marc Ravalomanana était vice-président du Bureau National de longue date.
G. Ravelomanantsoa


1.Posté par Nadia le 27/12/2014 22:25
Maninona moa raha mivady ny samy tanoran'ny FPVM e!tsy hitako mihitsy izay maharatsy an'izany refa samy tia ry zareo dia tena tsara izany! fa sainareo mihitsy tsy azoko aza manana espsrit dogmatisme fa jereo ny lafitsarany sy lafiratsiny!matoa miroborobo fatratra ny FPVM dia hitan'ny olona fa tao no nahitany an'I jesosy ka aza manaratsy fa izay maniratsira ny mpanompon'Andriamanitra dia miady @Andriamanitra a!ka TANDREMO

2.Posté par Hevitra le 16/03/2015 19:40 (depuis mobile)
bonjour

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar