Alerte Infos

Fête nationale endeuillée par la mort de 2 personnes

Vendredi 27 Juin 2014

Fête nationale endeuillée par la mort de 2 personnes
C'était la première fête nationale en tant que président de la République pour Hery Rajaonarimampianina qui a pris ses fonctions en janvier dernier. La situation économique et sociale est toujours difficile pour la Grande île et la population attend du changement.

Un 26 juin gâché par une bousculade meurtrière dans la capitale, mais également marqué par la réintégration de Madagascar dans l'Agoa, l'African Growth and Opportunity Act. Une annonce faite par la Maison Blanche.

Les célébrations de la fête nationale à Madagascar ont été endeuillées par une bousculade meurtrière dans la capitale. Deux personnes, dont un adolescent de 14 ans, sont décédées, et 26 autres ont été blessées. Le drame s’est produit à l’entrée du stade de Mahamasina dans le centre-ville. La foule s’apprêtait à assister à un concert gratuit organisé comme chaque année lors de la fête nationale.


Les Malgaches impatients

Pourtant, après le défilé militaire, l’ambiance était familiale et festive à Antananarivo, les adultes accompagnant enfants et petits-enfants. Certains ne cachaient pas leur impatience concernant le début de mandat présidentiel de Hery Rajaonarimampianina. « Il a fait beaucoup de promesses mais l’application, le peuple ne la voit pas concrètement, regrette une femme. Notre président doit faire quelque chose de vraiment très concret pour gagner la confiance du peuple. » Un avis partagé par le plus grand nombre. « On a vécu sous un régime de transition, témoigne un autre habitant de la capitale, alors pour réparer cela, ce n’est vraiment pas facile. Le nouveau président doit faire des efforts pour faire décoller le pays ». « Il devrait par exemple se focaliser sur les plus vulnérables, et s’occuper de la vie des gens en général. Les Malgaches sont impatients, ils ont faim, et ils se plaignent », suggère un autre.

Hery Rajaonarimampianina prône l'unité nationale

Quelques heures plus tard, dans son discours officiel, Hery Rajaonarimampianina évoquait cette impatience et cette demande de résultats : « Il y a un adage qui dit "ce n’est pas celui qui court qui atteint son objectif, mais celui qui marche sans s’arrêter". De la même manière, ce n’est pas en courant qu’on dirige un pays. Il y a beaucoup de choses à considérer pour établir des bases solides avant la concrétisation. » Le président a insisté sur l’unité nationale et la réconciliation comme base de reconstruction. Des bases encore fragiles : les anciens présidents Ravalomanana et Rajoelina étaient absents des festivités.


Réintégration

Cette journée du 26 juin a aussi été marquée par une décision très attendue : la réintégration de Madagascar dans l’Agoa (African Growth and Opportunity Act). L’annonce a été faite par la Maison Blanche dans la journée. L’Agoa est une mesure qui facilite l’accès de certains produits africains au marché américain. Madagascar en a été suspendu en 2010 suite au coup d’Etat de 2009. Et plusieurs milliers d’emplois avaient été supprimés dans des usines malgaches.

Source RFI
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar