Brèves Madagascar

Firoze Nourbhay : Sit in des élèves et des parents du lycée Francais d’Ambatobe

Vendredi 14 Avril 2017

la mobilisation d'hier (photo RFI)
la mobilisation d'hier (photo RFI)
Le kidnapping devient de plus en plus fréquent à Madagascar, ce sont les ressortissants étrangers qui payent le lourd tribut de cette forme d’insécurité.

Ce n’est pas la première fois qu’on entend un enlèvement à Madagascar. La communauté « karana » ou indo-pakistanaise est la cible des malfaiteurs. Le cas du jeune Karana, Firoze Nourbhay, jouissant de la nationalité française, est le énième cas que la police locale traite. Si on revient aux faits, il a été obligé de force à monter dans une voiture par un groupe de 6 personnes lourdement armé au moment où il s’apprêtait à prendre le bus scolaire. Tout cela se déroule devant des policiers qui étaient à proximité des lieux, pourtant ne sont pas intervenu. Trois jours après son enlèvement, on n’a reçu aucune nouvelle de ce jeune garçon.

Hier, une mobilisation des parents d’élèves et des élèves a eu lieu au lycée français d’Antananarivo. Ces parents demandent la libération de Firoze Nourbhay. « On demande juste que plus de sécurité soit installée pour nous tous, pour tout le monde, nous sommes malagasy comme vous, nous sommes la quatrième génération née à Madagascar. C’est notre pays, on reste comme vous, on habite chez vous. On n’est pas des soi-disant. « karana » on est des Malagasy » affirme le père du gamin.
la rédaction de Madaplus

Infos Diaspora | Brèves Madagascar