Brèves Madagascar

Ils pendent la crémaillère et créent une décimation par inadvertance

Mardi 26 Juillet 2016

Photo illustration © Erik de CastroSource: Reuters
Photo illustration © Erik de CastroSource: Reuters
Hier 25 juillet 2016, la majorité des médias malgaches a rapporté l’incendie du 23 juillet 2016 dans le district d’Ikalamavony dans la commune rurale de Mangidy.

Revenons au fait, après avoir construit une maison, un père de famille Jean Fidèle RANDRIANANTENAINA décide de pendre la crémaillère en invitant famille et amis : plus de 40 personnes. Les festivités ont duré deux jours, mais ont pris une sinistre fin.
En effet, ils ont aménagé une maisonnette à côté de la nouvelle maison en guise de réfectoire. Mais le soir du samedi 23 juillet, le feu, mal éteint de la maisonnette s’en est pris à la maison nouvellement construite. Les occupants pris aux dépourvus se bousculent vers la sortie. Résultats : 39 personnes sont mortes d’asphyxie dont deux entièrement carbonisées.
On dénombre 16 enfants parmi les victimes Le propriétaire et son fils ont pu sauver leurs peaux, mais sa femme et ses 7 autres enfants plus les autres membres de la famille n’ont eu cette chance.

Ce genre d'accident arrive hélas fréquemment au pays, par manque d'éclairage (délestage ou absence total de la Jirama) la population utilise les bougies et oublie de les éteindre correctement. De même dû à l'insécurité les gens se barricadent chez eux en construisant leur maison avec des fenêtres en barre de fer partout en ne mettant qu'une seule porte de sortie,
Une campagne de sensibilisation de la population sur les règles fondamentales de sécurité de leur habitation serait judicieux de la part des autorités notamment des règles strictes pour les issus de secours.

Pascal Fanomezana Razafimandimby

Infos Diaspora | Brèves Madagascar