Alerte Infos

Importation de « Vary Mora » : impact négatif sur le prix au producteur

Mardi 19 Avril 2011

Importation de « Vary Mora » : impact négatif sur le prix au producteur
Le membre du Congrès de la Transition de la Région d’Atsimo Andrefana, Bronco Nantenaina, recommande fortement l’arrêt de l’importation de « Vary Mora », ce riz birman importé par l’Etat et vendu à 900 Ar le kilo.

L’abondance de ce riz sur le marché pénalise les cultivateurs, notamment ceux dont la récolte arrive à maturité actuellement, a indiqué le membre du Congrès de la Transition.

En visite dans la Commune d’Ambahikily, du district de Morombe, Bronco Nantenaina a constaté que le « kapoaka » de riz blanc est vendu entre 150 Ar à 200 Ar actuellement, soit un prix de 500 Ar environ le kilo. Cette situation est due au manque d’enthousiasme des collecteurs à acheter le riz des paysans, selon les explications recueillies par Bronco Nantenaina. (A noter que le « kapoaka » sert de mesure pour le riz, et avec 3,5 fois son contenu, les Malgaches obtiennent un kilo de riz). L’état des routes, en partie, mais aussi le riz vendu à 900 Ar le kilo étant accessible aux grossistes, ces derniers ne vont pas s’approvisionner chez les riziculteurs. La récolte commence à peine dans la Commune d’Ambahikily, ces prix sont pratiqués depuis le 10 avril.

D’ici le 10 mai, anticipe le membre du Congrès de la Transition, lorsque la récolte sera en plein essor, il est à craindre que le prix du « kapoaka » soit 50 Ar si la situation perdure. Durant son plaidoyer en faveur des paysans d’Ambahikily et de la région en particulier, Bronco Nantenaina lance un appel aux collecteurs, aux opérateurs économiques, afin qu’ils viennent acheter cette récolte prometteuse. S’engageant à assurer la sécurité des acheteurs, il ajoute que 40 000 ha du Bas Mangoky vont produire du riz incessamment.

Insistant par ailleurs sur la politique de l’Etat concernant le riz, il a réitéré qu’il ne faut plus importer de riz actuellement. Ces remarques rejoignent les indications d’Andry Rajoelina durant son émission télévisée de dimanche.

Durant l’entretien avec les journalistes en effet, le Président de la Transition avait relevé que les informations concernant le riz n’étaient pas précises, et avaient faussé les décisions. La solution qu’il a proposé est de cultiver jusqu’à 100 000 ha de riz pour mettre fin aux périodes difficiles relatives à cette denrée.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar