Alerte Infos

Industrie touristique - Les enjeux des Îles Vanille, dont Madagascar, pays membre !

Jeudi 13 Juin 2013

Industrie touristique - Les enjeux des Îles Vanille, dont Madagascar, pays membre !
Lu sur le net : La région océan Indien manque de visibilité touristique. Moins de 2% des touristes mondiaux y passent. L’association Îles Vanille a été créée pour augmenter cette part. Chaque pays membre, dont Madagascar, a des atouts à mettre en avant.

Un fer de lance. Des opérateurs touristiques misent sur le concept Îles Vanille pour développer le tourisme dans l’océan Indien, mais aussi dans chaque partie de la zone. Pour le cas de Madagascar, un hot spot de la biodiversité, l’appartenance à cette association devrait mettre davantage en exergue ses potentiels en ressources naturelles, à travers des actions de marketing communes, des packages de produits touristiques regroupant les îles. La hausse du nombre de visiteurs, qui se traduit par l’amélioration du taux d’occupation des infrastructures d’accueil et le développement du transport aérien seront les principales retombées attendues.

Selon une étude menée par Sen Ramsamy, un ressortissant mauricien, directeur de l’entreprise KPMG- Tourisme, hôtellerie & loisirs, le nombre des arrivées touristiques non résidentes aux frontières de Madagascar peut atteindre près de 860 000, en 2020, dans le cadre des Îles Vanille, contre 256 000, en 2012. Cette situation devrait se traduire par une amélioration du taux d’occupation des hôtels et une augmentation du trafic aérien. Toujours selon Sen Ramsamy, la libéralisation de l’accès aérien permettra au réseau malgache d’atteindre
1 700 000 passagers d’ici 2015, contre 1 193 334 en 2012.

Solidarité

La réussite du concept Îles Vanille repose sur la concertation des différents membres dans les différents domaines d’intervention.
« Avec sa ligne aérienne reliant Antananarivo à Guangzhou, Air Madagascar pourrait assurer la connectivité entre les îles, mais aussi entre les îles et le marché touristique géant de la Chine. Dans ce cadre, nous allons œuvrer pour que la compagnie aérienne obtienne un droit d’atterrissage aux Seychelles et à La Réunion », note le ministre du Tourisme seychellois, Alain Saint Ange, lors d’une réunion des îles membres de l’association, en marge du Salon international du tourisme de Madagascar (ITM 2013).
« Les campagnes de promotion seront aussi effectuées conjointement. Les Îles Vanille n’agiront plus chacune de leur côté par rapport à leur participation aux salons internationaux. Chaque membre va être présenté avec la dénomination Îles Vanille. Cette mesure entrera en vigueur dès le prochain Top Resa qui se tiendra en France au mois de septembre », précise, pour sa part, Didier Robert, président de La région Réunion.

Toujours dans le cadre des actions de promotion, des packages qui rassemblent quelques îles en même temps seront développés. Un événement dédié à la communauté Îles Vanille sera organisé par chaque île tous les ans. Pour Madagascar, le salon ITM a été retenu dans le calendrier. Un partenariat dans le domaine de la formation professionnelle a été aussi instauré avec la région Réunion afin d’améliorer les services et les prestations dans le secteur tourisme à Madagascar.

Afin de préparer les arrivées massives de visiteurs, le ministère du Tourisme et l’Office national du tourisme de Madagascar ont déjà mis en avant la nécessité d’un reclassement des hôtels, en conformité avec les normes internationales, en l’occurrence aux normes européennes, car l’Europe constitue le principal marché du tourisme de Madagascar. Pour mettre les clients en confiance, Sen Ramsamy propose une harmonisation des systèmes de classification hôtelière des îles de l’océan Indien et la création d’un modèle de classification des Îles Vanille.

Soutien aux acteurs institutionnels

Face à différentes problématiques dont le manque de notoriété à l’international, l’éloignement par rapport aux marchés émetteurs touristiques et le besoin de nouveaux marchés, des îles de l’océan Indien, Maurice, Madagascar, Les Seychelles, Mayotte, Les Comores et La Réunion, ont décidé de mettre en place une structure commune pour développer le tourisme dans la région.

C’est en 2012 que l’association Îles Vanille a vu le jour, après un travail de concertation de deux ans. L’idée marketing est basée sur un concept qui va « orienter » l’imaginaire du consommateur et ancrer le sérieux et les qualités communes à la région. La mission de l’association est d’accompagner les acteurs institutionnels du tourisme afin de leur fournir des éléments d’action plus efficaces, de développer le nombre de touristes.

Intégration de nouveaux membres

La prochaine réunion des Îles Vanille se tiendra, au mois de juin, aux Comores. Une visite de découverte est organisée à Mayotte. Durant cette rencontre, les pays membres vont demander aux îles Maldives de prendre place au sein de l’association. L’intégration des membres supplémentaires, à savoir Rodrigues à Maurice, Nosy Be et les îles Prodigues des Seychelles est en vue.

Lantoniaina Razafindramiadana / (source : .expressmada.com)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar