Alerte Infos

Infirmières castelroussines de retour de Madagascar

Samedi 22 Août 2015

Durant un mois, quatre jeunes infirmières de l’Ifsi de Châteauroux ont prodigué des soins dans deux dispensaires de Manakara.

Les infirmières souhaitaient essentiellement construire leur projet de stage de fin d'étude autour d'un but humanitaire. Afin d'aider « les populations qui ont un accès limité aux soins », Fanny, Sandra, Sandrine et Chloé avaient tout d'abord pour objectif d'effectuer leur stage au Togo. Mais, suite à la propagation, l'an dernier, du virus ébola, les quatre amies ont dû organiser un nouveau projet dans un autre pays. Elles ont choisi Madagascar.

" Ils nous ont tellement appris de choses sur nous-mêmes "

Depuis plus de deux ans, les jeunes infirmières diplômées ont travaillé dur et ont multiplié les actions afin de collecter les fonds. Avec le soutien de l'Institut de formation en soins infirmiers de Châteauroux (Ifsi), la générosité des donateurs et des partenaires, elles ont obtenu le financement nécessaire à leur stage de troisième année d'étude. Direction la ville de Manakara, sur l'île de Madagascar.

« Nous étions venus avec notre matériel et nos propres médicaments pour aider au mieux » ajoutent-elles. En effet, Madagascar est l'un des pays les plus pauvres au monde : « Là-bas, les gens ne peuvent pas tous se soigner, il faut payer et peu de personnes ont les moyens de le faire. Il faut aussi se déplacer souvent loin pour trouver un hôpital. » Les quatre infirmières relativisent : « On ne se rend pas compte de la chance que nous avons en France. »

Pendant le mois de février, les quatre Castelroussines ont prodigué des soins dans un dispensaire catholique et un dispensaire public de Manakara. « La population malgache est très jeune, nous avons essentiellement soigné des enfants. » Elles décrivent, émues, le séjour qu'elles ont eu la chance de vivre. « Nous n'avons eu aucun souci, les gens étaient tellement gentils avec nous. Les Malgaches sont très chaleureux, ils nous ont fait découvrir leur culture. »

Grâce à ces rencontres, les quatre amies estiment avoir un regard différent : « Ils nous ont appris tellement de choses sur nous-mêmes. Nous avons eu la chance de partager cette expérience unique avec eux, et nous souhaitons remercier toutes les personnes et les associations qui nous ont permis d'accomplir ce projet. » Elles affirment que dès qu'elles le pourront, elles retourneront à Madagascar. En attendant, grâce à Internet, elles restent régulièrement en contact avec leurs amis malgaches.

Source : lanouvellerepublique.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar