Interviews

Infos 13h : En bref...

Mercredi 2 Mars 2011

• Réunion des politiciens à Ivato et à Ivandry

• Lala Rasendrahasina n’a pas donné d’ordre concernant la Radion ’ny Gasy

• Simao confirme que signer n’est pas appliquer la feuille de route

• Roland Ratsiraka prêt à intégrer le gouvernement d’union nationale

• Les chefs d’institution appellent à la signature de la feuille de route

• Travaux routiers dans la Capitale avec Colas

• Les personnes nées en 1960 créent leur association

• La JIRAMA informe le public contre les faux agents

• Le port d’Antsiranana réhabilité par l’AFD

Réunion des politiciens à Ivato et à Ivandry
La réunion des politiciens annoncée par Andry Rajoelina à Toamasina a lieu aujourd’hui au Centre de Conférences Internationales d’Ivato. Les chefs de partis politiques déterminés à mettre un terme à la crise en signant la feuille de route sont conviés à cette rencontre. L’élaboration du calendrier électoral devrait faire partie des discussions. Interrogés sur cette initiative, les trois mouvances, regroupées hier à la Villa Elisabeth d’Ivandry, ont déclaré ne pas y participer. Le Pr Ange Andrianarisoa, représentant la mouvance Didier Ratsiraka, a expliqué que cette consultation n’a pas été organisée de manière commune, et qu’ils ignorent donc l’objectif de cette rencontre. De plus, ils n’ont pas reçu d’invitation, a affirmé le Pr Ange Andrianarisoa, qui a ajouté que les trois mouvances demeurent solidaires, se référant dans leurs actions à ce qui était convenu dans l’Accord de Maputo et d’Addis – Abeba. Ils seront donc à la Villa Elisabeth ce jour pour une « démonstration de force ».

Lala Rasendrahasina n’a pas donné d’ordre concernant la Radion ’ny Gasy
Réaction rapide du Pasteur Lala Rasendrahasina hier matin, suite à l’information selon laquelle il a ordonné à Tantely Rakotoarivony de placer le matériel de la radio pirate Radion’ny Gasy dans l’orphelinat d’Ambohipotsy. Le Pasteur a indiqué qu’en effet, il n’était pas au pays du 16 au 22 février 2011 et qu’ensuite il se trouvait à Toamasina à partir du 23 février pour des réunions liées à son statut pastoral. Il a par ailleurs indiqué qu’au sein de la FJKM – qu’il préside – chaque personne est responsable de l’institution qu’elle dirige. Autrement dit, si Tantely Rakotoarivony a permis l’installation des équipements de la Radion ’ny Gasy, elle assume entièrement cette responsabilité. Le Pasteur s’est déclaré par ailleurs prêt à participer à l’enquête en cours. A noter que l’information concernant les aveux de Tantely Rakotoarivony a été diffusée par la Direction de la Sécurité du Territoire qui se charge de l’arrestation des personnes impliquées dans cette affaire de station radio pirate.

Simao confirme que signer n’est pas appliquer la feuille de route
Le Dr Leonardo Simao a eu un entretien avec Andry Rajoelina hier matin au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, durant lequel les deux personnalités ont effectué le bilan des avancées du processus de sortie de crise. L’émissaire de la SADC – Communauté de Développement de l’Afrique australe – a indiqué que de son point de vue, le processus avance positivement. Il a par ailleurs expliqué que la déclaration conjointe de Joaquim Alberto Chissano et Marc Ravalomanana a donné lieu à des interprétations subjectives. Or le processus a été fait en deux étapes, a noté le Dr Leonardo Simao ; tout d’abord la signature de la feuille de route pour savoir qui accepte ou qui n’accepte pas ; ensuite la collecte des amendements éventuels en provenance des forces politiques. Cela a été confirmé par le communiqué de Joaquim Alberto Chissano et Marc Ravalomanana, pour que tous comprennent bien que effectivement, signer la feuille de route ne signifie pas l’accepter. La version finale ne devrait pas tarder, il faut être patient, et calme a précisé en outre le Dr Leonardo Simao. A noter que lors de la présentation de la version initiale de la feuille de route, la communauté internationale à travers le Dr Leonardo Simao, avait souhaité une réponse rapide, dans les 48 heures, de la part de la classe politique malgache.

Roland Ratsiraka prêt à intégrer le gouvernement d’union nationale
Roland Ratsiraka, président du parti Malagasy Tonga Saina, a rencontré également Andry Rajoelina hier matin. Il a déclaré à celui – ci que son parti est prêt à intégrer le gouvernement d’union nationale. De plus, il a fait part au Président de la transition de sa désapprobation du notam pris à l’encontre du Président (sic) Didier Ratsiraka. Ce dernier devrait avoir le droit de rentrer au pays, a souligné Roland Ratsiraka, étant donné que c’est un citoyen malgache. Cette interdiction va à l’encontre des droits de l’homme, a – t – il ajouté. Interrogé par la presse sur le cas de Marc Ravalomanana, Roland Ratsiraka a répondu que celui – ci a été à l’origine de la crise de 2002 et de celle de 2009. Il est donc préférable que la situation au pays soit calmée avant qu’il envisage de revenir.

Les chefs d’institution appellent à la signature de la feuille de route
Réunion imposante de trois chefs d’institution lundi après – midi au Carlton : le Président du Congrès de la Transition , Raharinaivo Andrianantoandro, le Président du Conseil Supérieur de la Transition , le Général Rasolosoa Dolin, et le Vice – Président du Comité Militaire pour la Défense Nationale , le Général Ranto Rabearisoa ont lu un communiqué conjoint relatif à la signature de la feuille de route révisée. Rappelant les étapes de l’élaboration de la feuille de route du 16 février 2011, transmise par Joaquim Chissano aux leaders politiques malgaches, les trois personnalités ont souligné qu’il s’agit du résultat des discussions malgacho – malgaches. Ils ont par ailleurs dénoncé les manœuvres dilatoires des trois mouvances pour retarder la sortie de crise ainsi que la mauvaise foi évidente de ces derniers. Rappelant enfin qu’aucune partie prenante au processus ne dispose d’un droit de veto pour bloquer celui – ci, les trois chefs d’institution ont exhorté toutes les forces politiques de bonne foi à signer la feuille de route révisée, et à se préparer aux échéances électorales, en considérant uniquement l’intérêt supérieur de la nation.

Travaux routiers dans la Capitale avec Colas
7 800 m² de routes à réparer durant deux mois, c’est l’objet de la convention passée par la Commune Urbaine d’Antananarivo avec la société Colas Madagascar. Les travaux concerneront la totalité des routes de la Capitale , afin que les usagers puissent circuler sereinement, a expliqué le Président de la Délégation Spéciale (PDS) Edgard Razafindravahy. Par ailleurs, les bordures des routes seront aménagées, qu’il s’agisse des murs de soutènement des trottoirs, ou des canalisations, a indiqué Olga Rasamimanana, Secrétaire Générale de la CUA. Le budget de cette action est de 450 millions Ar, pour lequel Colas Madagascar contribue en tant qu’entreprise citoyenne, a précisé le PDS d’Antananarivo.

Les personnes nées en 1960 créent leur association
FIZAFATE 60, c’est sous cet acronyme que les personnes nées en 1960 ont décidé de créer leur association. Sensibilisé par la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance l’année dernière, ces quinquagénaires ont estimé qu’il est de leur devoir de participer plus vigoureusement à la vie de la nation. En effet, nés avec l’indépendance de Madagascar, ils ont été les témoins de toute l’histoire nationale durant ces 50 premières années d’indépendance. Selon Robinson Romain, président provisoire de l’association, l’association défendra notamment la souveraineté nationale et œuvrera pour le développement de Madagascar et des Malgaches. La première assemblée générale aura lieu samedi prochain à l’Académie Nationale des Sports à Ampefiloha, toute personne née en 1960 y est aimablement conviée, a ajouté Robinson Romain.

La JIRAMA informe le public contre les faux agents
Dans un communiqué largement diffusé dans la presse écrite et dans les médias audiovisuels, la compagnie nationale d’eau et d’électricité malgache, la JIRAMA , informe ses abonnés de la présence d’escrocs se faisant passer pour ses employés. Les agents réguliers de la JIRAMA portent tous un badge, que les gens ont le droit de réclamer, indique la société. De plus, ce personnel n’intervient à domicile que munis d’un ordre de mission. Enfin, aucune somme d’argent ne peut perçue par les véritables employés de la JIRAMA au domicile des usagers, tout paiement officiel s’effectuant dans les agences de la société.

Le port d’Antsiranana réhabilité par l’AFD
Les infrastructures portuaires du port d’Antsiranana ont été réhabilitées entièrement après deux années de travail. Cette action a été financée par l’Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 12,5 millions euros. Désormais le port peut fonctionner conformément à sa mission, c’est – à – dire réceptionner toutes sortes de navires, allant des bateaux de pêche aux navires de croisière en passant par les pétroliers. Avant cette réhabilitation, le port périclitait, du fait de la vétusté des installations. Toute activité portuaire courante y est donc accessible actuellement.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar