Interviews

Infos 13h : En bref...

Samedi 19 Mars 2011

• Mamy Rakotoarivelo soupçonné d’un délit de droit commun, selon la DST

• Monja Roindefo s’oppose à la feuille de route et va mobiliser ses amis africains

• Hyppolite Rarison Ramaroson répond au Quai d’Orsay

• Le meurtre horrible de Mahazina était une affabulation

• Le Procureur Général indigné par l’inconscience des chauffeurs de taxibe

• Projection du film « Dia 50 » à la Tranompokonolona Analakely

• Tempête tropicale à 2 300km de Madagascar

Mamy Rakotoarivelo soupçonné d’un délit de droit commun, selon la DST
La Direction de la Sécurité Territoriale (DST) est fortement critiquée pour son maintien de Mamy Rakotoarivelo en garde à vue prolongée. Les trois mouvances, une frange de l’opinion, et le Quai d’Orsay, ont soulevé particulièrement la situation du chef de la délégation de la mouvance Marc Ravalomanana dans l’affaire de l’attentat du Marais Masay. Le pouvoir de transition a répondu par plusieurs communiqués, dont celui de la Direction de la Communication de la Présidence. Ce texte indique que les procédures ont été respectées par la DST , et Mamy Rakotoarivelo est soupçonné d’un délit de droit commun, toutefois qualifié de grave car il s’agit d’une atteinte à la personne du Chef de l’Etat, réprimé par l’Article 87 du Code de Procédure Pénale par la peine capitale. Le pouvoir entend ainsi indiquer qu’il n’y a pas lieu d’interpréter cette garde à vue comme une réplique politique contre les trois mouvances, en dépit du statut de Mamy Rakotoarivelo.

Monja Roindefo s’oppose à la feuille de route et va mobiliser ses amis africains
Conférence de presse du Président national du Monima hier : Monja Roindefo a décidé que la feuille de route paraphée le 09 mars 2011 ne lui convient pas. Il a annoncé qu’à travers la plate – forme UAMAD qu’il a créée, il va désormais apporter le changement à Madagascar. Pour ce faire, Monja Roindefo a indiqué qu’il va effectuer une mobilisation dans les Etats membres de la SADC – Communauté de Développement d’Afrique australe. Il a notamment cité les partis politiques dont il est proche, tels que l’ANC en Afrique du Sud, le NPLA en Angola, la SWAPO au Swaziland, et le FRELIMO au Mozambique. Des actions en direction Etats européens sont également programmées, selon Monja Roindefo.

Hyppolite Rarison Ramaroson répond au Quai d’Orsay
Le Quai d’Orsay avait relevé que l’arrestation de Mamy Rakotoarivelo suscite des inquiétudes de la France quant au déroulement du processus de sortie de crise. Ce fait n’apporte pas le climat d’apaisement préconisé par la feuille de route, a notamment souligné le porte – parole Bernard Valéro. Pour le Ministre des Affaires Etrangères malgaches, le Vice – Amiral Hyppolite Rarison Ramaroson, cette déclaration de la France s’apparente ni plus ni moins à de l’ingérence. Il reproche notamment à son homologue français (Alain Juppé) de ne pas s’être informé auprès des autorités malgaches avant de prendre position sur l’affaire. Il s’agit d’une enquête, a souligné Hyppolite Rarison Ramaroson. A noter que la prolongation de la garde à vue se base effectivement sur le délai nécessaire pour mener l’enquête préliminaire, selon les explications de la DST , chargée du dossier.

Le meurtre horrible de Mahazina était une affabulation
Une chaîne de télévision privée avait présenté dans son journal de mercredi soir un jeune homme atterré par la perte de sa famille, à Mahazina dans le district d’Antsirabe. Huit personnes avaient été tuées sauvagement lors d’une attaque par les dahalo, selon ses dires. Il est venu à Antananarivo pour chercher une de ses sœurs, et il s’est présenté à la télévision pour la retrouver. Dès le lendemain, la Radio Antsiva indiquait qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle, après avoir effectué des recoupements auprès des forces de l’ordre, Police nationale et Gendarmerie nationale, tant dans la Capitale qu’à Antsirabe. La déontologie et l’éthique journalistiques exigent ce recoupement, a souligné le Commissaire divisionnaire Rakotondrainivonona Panoël en répondant aux questions d’Antsiva. Le jeune homme a rapidement été arrêté par les forces de l’ordre, et toutes ses déclarations se contredisent, attestant son grossier mensonge.

Le Procureur Général indigné par l’inconscience des chauffeurs de taxibe
Les taxibe ou bus de la Capitale sont excessivement meurtriers, leurs conducteurs et aides – chauffeurs doivent être rigoureusement sanctionnés, a déclaré le Procureur Général près la Cour d’Appel hier aux forces de l’ordre (Police nationale et Gendarmerie nationale). Quasiment tous les jours, les faits divers rapportent des accidents mortels dus à l’incompétence de ces gens. Effectivement, le nombre d’accidents se multiplie. Ainsi, mercredi dernier vers 19h, un taxibe de la ligne 152 reliant Amboditsiry à Tanjombato a tué un jeune homme de 20 ans en l’écrasant contre un mur. Le véhicule, ne pouvant démarrer, a effectué une contre – attaque en marche arrière. Le jeune homme, écrasé au niveau du ventre, est décédé de ses blessures à l’hôpital. (Source : Radio Antsiva)

Projection du film « Dia 50 » à la Tranompokonolona Analakely
Le film relatant le trajet du Dr Ranorojaona Pelerin Alice entre Antsiranana et Tolagnaro, soit un parcours de 2 250km, effectué pendant 114 jours, a été rediffusé ce matin à la Tranompokonolona Analakely. La première projection a eu lieu hier à l’Académie Malgache. Ce parcours constitue un legs pour le pays, selon le Dr Ranorojaona Pelerin Alice. Elle a pu découvrir durant ce périple, différents us et coutumes attestant l’unicité des origines des Malgaches, des contes et légendes, des « ankamantatra » étonnants, ainsi que des connaissances surprenantes en psychologie, venant confirmer et éclairer ce qu’elle a appris durant sa formation à l’extérieur. Présidente de l’association Miaradia dont quelques membres ont partagé ce parcours passionnant, le Dr Ranorojaona Pelerin Alice réside dans l’île de la Réunion.

Tempête tropicale à 2 300km de Madagascar
Notre pays traverse actuellement l’intersaison, à savoir la transition entre la saison des pluies et la saison sèche. De nombreux bouleversements sont perçus, il pleut et il fait soleil de façon imprévisible, il vente et quelquefois de la grêle s’abat. Les gens sont enrhumés, grippés, bref cette intersaison s’avère pénible pour bien des gens. La saison cyclonique n’en est pas terminée pour autant, hélas. La météo annonce en effet une tempête tropicale à 2 300 km de Madagascar, dans l’Océan Indien. Ce mauvais temps n’a pas encore d’impact sur le climat de la Grande île, et se déplace lentement. Pour l’heure, ce sont les îles de La Réunion et Maurice qui se trouvent sur son trajet.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar