Interviews

Infos 13h : En bref...

Samedi 2 Avril 2011

• Visite de courtoisie de Jean Marc Châtaigner au MAE

• Démenti de l’EXOPOLES sur la passation au Ministère de l’Energie

• Le Monima a perdu 3 000 membres le 01er avril 1971

• Selon Justice et Paix l’exécutif ne doit pas être politisé

• Le Syndicat des médecins réclame son indemnité de transport

• Pas de changement de staff au Ministère de la Communication

• Vahömbey propose 4 priorités pour la relance du pays


Visite de courtoisie de Jean Marc Châtaigner au MAE
L’Ambassadeur de France à Madagascar Jean Marc Châtaigner a effectué une visite de courtoisie auprès de la Ministre des Affaires Etrangères Yvette Sylla hier. Ce fut l’occasion pour les deux personnalités d’examiner la coopération entre la France et Madagascar. De plus, le communiqué officiel de la Troïka de la SADC été commenté durant cet entretien. Selon Mme Yvette Sylla, la teneur du communiqué s’avère encourageante dans les avancées vers la sortie de crise, notamment le soutien exprimé par la Troïka au processus malgacho-malgache, ainsi que les efforts de la médiation menée par le président Joaquim Chissano.

Démenti de l’EXOPOLES sur la passation au Ministère de l’Energie
Les médias ayant répercuté le houleux transfert de fonction au Ministère de l’Energie, le staff du Ministre entrant Elysée Ratsiraka a demandé au Ministre sortant Rodolphe Ramanantsoa d’effectuer un démenti. L’EXOPOLES a pris les devants, à travers Charles Henri Randriamahefa. Ce dernier a ainsi contredit les faits agressifs rapportés. Il a déclaré que la passation s’est déroulée dans la plus grande convivialité, les deux ministres se sont donnés l’accolade après la signature.

Le Monima a perdu 3 000 membres le 01er avril 1971
Durant la conférence scientifique intitulée « Regards croisés sur le 01er avril 1971 », les événements de cette journée ont été expliqués par deux historiens de renom, Jean Pierre Domenichini et Lucile Rabearimanana. Le Monima avait contesté le régime néocolonialiste de l’époque, et la répression a causé la mort de 3 000 membres du parti, 2 000 arrestations dont des exils au bagne de Nosy Lava. Monja Jaona, président du Monima à l’époque, dénonçait la pauvreté dans laquelle se trouvait la population du Sud de Madagascar, totalement ignorée par les dirigeants d’alors.

Selon Justice et Paix l’exécutif ne doit pas être politisé
Le Père Alain Thierry Raharison, Secrétaire Général de l’association catholique Justice et Paix, estime que la mission de l’exécutif, donc du gouvernement, relève du service public. A cet égard, les membres du gouvernement doivent être des techniciens et non des politiciens. Il appartient aux élus de l’assemblée nationale de voter les lois, et aux membres de l’exécutif d’appliquer ces lois, a expliqué le Père Alain Thierry Raharison. Un politicien privilégiera toujours la politique de son parti.

Le Syndicat des médecins réclame son indemnité de transport
Constitué voici un an, le Syndicat des médecins avait réclamé en novembre 2010 plusieurs indemnités. Le Ministère de la Santé avait alors indiqué que seule l’indemnité de transport, d’un montant de 60 000 Ar pourrait leur être accordée dans un premier temps. Le Président du Syndicat, le Dr Ndatason Frédéric a relevé qu’à ce jour, cette indemnité ne figure pas encore dans le salaire des médecins.

Pas de changement de staff au Ministère de la Communication
Le Ministre de la Communication Harry Rahajason a rencontré le personnel de l’ORTM – Office de la Radio et de la Télévision Malgache – hier à Anosy. Ce fut l’occasion pour annoncer l’intégration de nombreux employés non fonctionnaires d’une part, et de confirmer le maintien du staff du Ministère d’autre part. Par ailleurs, le Ministre a indiqué que les travaux de réhabilitation du bâtiment de la Radio Nationale Malgache (RNM), incendié le 26 janvier 2009, serait bientôt entreprise, avec le soutien de partenaires privés.

Vahömbey propose 4 priorités pour la relance du pays
Vahömbey, ou Rabearison Roland, a établi 4 priorités pour relever le pays de la misère où il se trouve. L’artiste, qui a créé dans ce but le mouvement humanitaire FAnambinana MAdagasikara (FAMà), envisage ainsi de se présenter à la magistrature suprême. L’éducation sera la première priorité, basée sur le culturel. Ensuite, l’établissement d’un conseil des anciens Chefs d’Etat en comité consultatif obligatoire pour tout Président de la République en exercice. Troisième priorité accordée à l’égalité des genres, car la représentation équitable des femmes à tous les échelons de l’administration facilitera la mise en place du développement. Enfin, FAMà pose comme quatrième élément de son programme la création d’emploi décent, permettant le mieux-vivre.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar