Interviews

Infos 13h : En bref...

Mardi 5 Avril 2011

• Le SEFAFI préconise la séparation des législatives et des présidentielles

• Olivier Rakotovazaha rappelle la déclaration de la SADC du 30 mars 2009

• Le TGV se prépare en vue des élections

• Trafic de bois précieux et contestations à Tolagnaro

• Madagascar doit être promu en Europe pour ses produits textiles

• La rentrée universitaire doit avoir lieu, a indiqué Rabesa Zafera Antoine

• La Commune d’Ambohidratrimo change de catégorie

Le SEFAFI préconise la séparation des législatives et des présidentielles

Le SEFAFI, Observatoire de la Vie Publique , constate que depuis deux années que dure la crise à Madagascar, la transition s’enlise. Au lieu d’avancer vers une solution qui met un terme à cette situation, les responsables politiques prolongent la durée de la transition, a déclaré Ralison Andriamandrato. Toutes les étapes franchies pour chercher une issue à la crise n’ont pas eu de résultat efficient, que cela ait eu lieu au niveau international, par des rencontres à l’extérieur, ou au niveau national avec la Conférence Nationale.

Actuellement le communiqué de la Troïka de la SADC envisage un Sommet de cette organisation, a souligné Ralison Andriamandrato. Pour le SEFAFI, il faut procéder de manière déterminée aux élections. Le pouvoir doit faire preuve de fermeté, annoncer un calendrier électoral clair, et en séparant les législatives des élections présidentielles.

Olivier Rakotovazaha rappelle la déclaration de la SADC du 30 mars 2009

Olivier Rakotovazaha, Secrétaire Général du parti MFM constituant la mouvance Marc Ravalomanana a réitéré que la SADC conteste le pouvoir d’Andry Rajoelina ainsi que le coup d’Etat que ce dernier a perpétré en mars 2009. Le dernier communiqué de la Troïka en effet, en renforçant la déclaration de la SADC du 30 mars 2009, confirme que l’organisation ne reconnaît pas et ne reconnaîtra jamais l’actuel pouvoir de transition, a souligné Olivier Rakotovazaha.

Dans sa déclaration du 30 mars 2009, la SADC a en effet martelé que les actes d’Andry Rajoelina, en renversant un régime issu des urnes a foulé la Constitution malgache, le traité de la SADC, celui de l’Union Africaine ainsi que la Charte des Nations Unies. Il faut cesser de tromper l’opinion en déclarant que la reconnaissance internationale est proche, a souligné Olivier Rakotovazaha. De leur côté, les trois mouvances sont toujours déterminées à discuter et à trouver une solution à la crise. Il faut tenir le Sommet des chefs de file des mouvances, avec la participation des chefs de partis politiques significatifs, a notamment rappelé le Secrétaire Général du MFM.

Le TGV se prépare en vue des élections

Lanto Rakotomavo, Secrétaire Nationale du parti TGV, s’est déclarée optimiste quant à l’aboutissement des démarches vers la reconnaissance internationale. Celle-ci sera obtenue, a assuré la dirigeante du TGV, parce que les élections vont se tenir. En fonction de notre détermination et de notre engagement à organiser ces élections, la communauté internationale va apporter son soutien dans ce processus. Cela constitue déjà un début de reconnaissance, a indiqué Lanto Rakotomavo.

Dans cette optique, le TGV a procédé samedi dernier à la formation de leurs membres issus du 1er Arrondissement de la Capitale. Les lois régissant le processus électoral, les attributions de la CENI – Commission Electorale Nationale Indépendante- ont constitué le programme de formation. Il faut préparer les gens aux attributions qu’ils vont assumer pendant le scrutin, et cela à la base, c’est-à-dire dans les fokontany, a précisé Lanto Rakotomavo.

Trafic de bois précieux et contestations à Tolagnaro

Le Chef de Région d’Anôsy, Jean Venance Randriatefiarison, a souligné que le trafic de bois précieux existe bel et bien dans la région. Les autorités locales et régionales ont déployé des dispositifs de sécurité afin de mettre fin aux coupes et au transport de ces bois, conformément aux décisions du Ministère de l’Environnement et des Forêts. C’est ainsi que plusieurs rondins de bois de rose et de palissandre ont été saisis, et des gens ont été arrêtés.

Jean Venance Randriatefiarison a rappelé les déclarations troublantes selon lesquelles de hautes personnalités du régime actuel seraient impliquées dans ce trafic. Abondant dans ce sens, il a noté que bien des responsables parmi les forces de l’ordre (police, gendarmerie) participant aux enquêtes et arrestations se trouvent affectés dans d’autres régions. A noter que hier après-midi, près de 200 personnes ont manifesté bruyamment dans la ville de Tolagnaro pour réclamer la libération d’individus soupçonnés de participation au trafic de bois précieux, et retenus à la prison.

Madagascar doit être promu en Europe pour ses produits textiles

La rencontre régionale sur le textile – habillement qui a débuté au Carlton Anosy hier a pour objet de permettre aux acteurs de ce secteur d’établir des relations commerciales. La journée d’aujourd’hui sera particulièrement dédiée au B to B, ou les rencontres d’acheteurs – vendeurs. Madagascar dispose d’atouts en matière de textile – habillement, a noté Annie Favrie, experte participant à l’atelier. La qualité est présente, mais la promotion est insuffisante, notamment en Europe. Le défi consiste donc à faire connaître davantage les produits malgaches, tels que la broderie fait main, les smocks, etc.

La rentrée universitaire doit avoir lieu, a indiqué Rabesa Zafera Antoine

A l’issue de la passation avec son prédécesseur Tongavelo Athanase hier, le Ministre de l’Enseignement Supérieur Rabesa Zafera Antoine a rencontré les membres du Syndicat des Enseignants chercheurs (SECES). Durant cet entretien, les deux parties ont convenu de prendre les mesures nécessaires afin d’accélérer la mise en œuvre de l’accord du mois de janvier 2011.

Il s’agit notamment du déblocage du budget de l’Université, c’est-à-dire son budget de fonctionnement, ainsi que le salaire du personnel administratif et technique, ainsi que les bourses des étudiants. Par ailleurs, les indemnités du SECES devront également être payées. La rentrée universitaire aura lieu une fois toutes ces questions financières réglées, a indiqué le Président national du SECES, le Pr Armand Rasoamiaramanana.

La Commune d’Ambohidratrimo change de catégorie

Commune Rurale de 1ère catégorie, la commune d’Ambohidratrimo accède désormais au statut de Commune Urbaine de 2nde catégorie. Selon les explications du Maire, Clovis Arthur Rajaonasolo, cela va impliquer des mesures plus rigoureuses au niveau de la réglementation. Par exemple, les élevages en ville ne sont plus admis, tels que les élevages de porcs ou de zébus, les poules devront être enfermées dans des cages et ne devront plus picorer dans la rue comme c’était le cas auparavant.

De plus, les gens devront désormais présenter des demandes d’autorisation auprès de la Commune avant tous travaux de construction ou d’aménagement d’habitation. Le Maire a exposé ces changements à la population et aux représentants des services de ministères hier matin. Il a par ailleurs indiqué qu’en matière de sécurité, la ville devrait être dotée d’un commissariat de police.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar