Interviews

Infos 13h : En bref...

Mercredi 6 Avril 2011

• 14 morts et 126 hospitalisés à Toliara à cause du poisson « geba »

• La feuille de route peut être modifiée, selon Ramasy Adolphe

• L’AREMA n’a pas de Direction Collégiale, explique Razanatovo Emile

• La plate – forme pour la stabilité appelle au dialogue

• 7 sacs de « rongony » et 750 « carottes » saisies à Ambohimanarina

• « Tsena Mora » mensuel pour les anciens combattants de Moramanga

14 morts et 126 hospitalisés à Toliara à cause du poisson « geba »

La consommation de poissons s’avère dangereuse à Toliara : en effet, 14 morts ont été enregistrés ainsi que plus de 100 personnes hospitalisées pour avoir mangé du « geba ». La pêche et la consommation de ce poisson est interdite jusqu’au 31 mars, étant donné sa toxicité durant la saison chaude, parce qu’il consomme de l’algue rouge.

Le Ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques, Hery Raharisaina, a indiqué que le changement climatique a dû décaler la période de toxicité du poisson. Aussi l’interdiction de pêche du « geba » est prorogée jusqu’à la fin du mois d’avril. Des prélèvements ont été portés pour analyse auprès de l’Institut Pasteur de Madagascar. De plus, des contrôleurs du Ministère de la Pêche, de la Santé ainsi que les forces de l’ordre vont veiller au respect de l’interdiction de pêche et de vente du « geba » à Toliara et ses environs. Les soins des personnes hospitalisées sont gratuits, a précisé le Ministre qui a par ailleurs présenté ses condoléances aux familles des défunts.

La feuille de route peut être modifiée, selon Ramasy Adolphe

Durant une réunion hier après-midi, les membres de l’ESCOPOL – Conventionnel (Elia Ravelomanantsoa) ont examiné la mise en œuvre de la feuille de route paraphée le 9 mars dernier. Selon leurs conclusions, il faut avancer dans l’application des mesures préconisées par le document. De plus, selon les explications de Ramasy Adolphe, la feuille de route peut être modifiée, en fonction de l’évolution de la situation. Cependant, pour que cela se produise, il faut que la décision soit prise par les signataires du 9 mars.

L’AREMA n’a pas de Direction Collégiale, explique Razanatovo Emile

La zizanie au sein de l’AREMA devient de plus en plus complexe, d’autant plus que chacun affirme être le seul véritable détenteur du label de ce parti. Ainsi, il y a l’AREMA-Matotra, de Pierre Raharijaona, l’AREMA du Pr Ange Andrianarisoa et de Rakotosihanaka, et l’AREMA comportant une Direction Collégiale présentée par Robson.

Selon Razanatovo Emile, qui se situe dans l’AREMA soutenant Pierrot Rajaonarivelo, seule la formation respectant la structure du parti politique a une existence légale. D’après ses explications, il n’y a jamais eu de Direction Collégiale au sein du parti. L’AREMA est régi par un Comité Directeur National, dirigé par un Secrétaire National. Durant l’exil de Pierrot Rajaonarivelo, la fonction de Secrétaire National par intérim a été assurée par Pierre Houlder, tandis que la Présidence du Comité exécutif avait lieu de manière tournante. A cet égard, cette « branche » de l’AREMA conteste les affirmations selon lesquelles seul l’Amiral Didier Ratsiraka peut donner des directives aux membres de l’AREMA.

La plate-forme pour la stabilité appelle au dialogue

Nouvelle organisation créée par Raharizatovo Gilbert, Patrice Tsihoaiza et Gilbert Andrianaivoson, la Plate-forme pour la Stabilité et la Reconnaissance Internationale a émis un communiqué dans la presse sur son analyse de la situation actuelle. C’est ainsi que suite « au communiqué de la SADC (…) rédigé dans les règles de l’art diplomatique », la Plate-forme conclut que « la reconnaissance internationale n’est pas pour demain ».

A cet effet, notant que « l’apaisement et la paix sociales restent hypothétique », la Plate-forme appelle le pouvoir de transition à accepter « de dialoguer si c’est la seule voie pour en finir avec cette crise ». Les trois mouvances sont également appelées à ne pas rester « figées dans l’accord de Maputo » et que « leurs chefs de file respectifs prennent leurs responsabilités, étant tous les trois anciens Présidents de la République ». La Plate-forme a noté que la SADC n’a pas considéré que « l’Etat Malagasy est géré depuis novembre 2010 par une loi fondamentale qu’est la constitution de la IVe République avec des dispositions transitoires ».

7 sacs de « rongony » et 750 « carottes » saisies à Ambohimanarina

La Gendarmerie nationale a saisi 07 sacs de « rongony » ou chanvre indien ainsi que 750 paquets (carottes) de ce produit à Anosivavaka Ambohimanarina lundi. Le Capitaine Ravelomanana Tahina, Commandant de la Gendarmerie d’Antananarivo, a indiqué que cette prise a été réalisée suite à des plaintes des habitants.

L’odeur de « rongony » fumé dans le quartier était devenue intense. A la suite d’indication par la population, les trafiquants ont été appréhendés : 6 personnes dont 4 femmes ont fait parvenir d’Ambovombe ce stock de « rongony », qui a été livré dimanche. Ce chanvre indien était destiné à être vendu dans la Capitale à partir d’hier. La Gendarmerie envisage de descendre à Ambovombe où le chanvre indien est cultivé, l’objectif est de démanteler le réseau.

« Tsena Mora » mensuel pour les anciens combattants de Moramanga

400 anciens combattants de Moramanga ont bénéficié lundi dernier de la distribution de denrées promises par Andry Rajoelina lors de la commémoration du souvenir du 29 mars 1947. Annick Rajaona, porte-parole de la Présidence de la Transition , le Chef de Région Alaotra Mangoro, Ramandehamanana Richard, ainsi que d’autres personnalités locales ont assisté à la séance. 5 kilos de riz, un litre d’huile et du sucre ont été remis à ces anciens combattants.

De plus, la Présidence de la Transition , selon les indications d’Annick Rajaona, va délivrer une carte bleue aux anciens combattants afin qu’ils puissent bénéficier de plusieurs services, comme les soins gratuits. Le « Tsena Mora » sera ouvert chaque premier lundi du mois à Moramanga, avec des denrées vendues à moitié prix, au bénéfice des anciens combattants.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar